Bloggy Bag
twitter facebook rss

C’est Noël pour la gauche en Iroise

Lis moi avec webReader

Je ne pensais pas publier de billet entre Noël et Nouvel an pour cause de déplacement à l’autre bout de la France, mais comme ma boîte mail s’est remplie de messages je repasse ici pour vous donner quelques nouvelles.

Tout d’abord, les cosignataires EELV locaux de l’accord sur les désaccords ont demandé à rencontrer les militants de la troisième circonscription. Voilà qui tranche avec le passé et c’est tant mieux. J’attends donc avec impatience cette rencontre, comme je souhaite d’ailleurs, à titre personnel, avoir ce même dialogue avec le Front de Gauche et le Modem. La situation de la France est trop grave pour que le dialogue soit clos a priori. Notre objectif est de faire élire François Hollande puis de lui donner une majorité de gouvernement forte et la plus large possible au moins sur les deux premières années de son mandat. Je pense que rencontrer les forces politiques capables de nous épauler est donc une bonne chose (désolé Marguerite de ne pas chercher à vous y inclure, les différents gouvernements UMP et le gouvernement SarkoFillon en particulier ont montré à quel point votre politique était plus que catastrophiquement néfaste et injuste envers les Français).

Ceci dit, et sans vouloir parler au nom des militants et sympathisants de notre circonscription, se rencontrer ne veut pas dire être naïf et aveugle. Nous pouvons nous entendre sur des objectifs communs, mais surement pas au prix du renoncement ou du mensonge par omission. Nous défendrons nos valeurs qui mettent l’humain et la société au cœur de notre projet, nous défendrons une politique énergétique qui réponde aux besoins y compris en utilisant l’énergie nucléaire, nous défendrons une politique internationale qui restaure la grandeur de notre pays, nous défendrons une politique de croissance et de développement durable, nous défendrons une politique économique qui reconnaît la liberté du marché encadrée par un état régulateur capable d’anticiper et de gérer avec sagesse les risques, nous défendons une approche politique fondée sur la raison, l’intelligence, le dialogue et le dialogue équilibré mais volontaire.

Et pour ce qui est de notre terre d’Iroise, je veux chercher des solutions aux problèmes écologiques sans lancer d’anathème ou de condamnation envers telle ou telle profession, je fonde de grands espoirs dans le développement d’un pôle énergie marine, je veux préserver et développer notre tissu d’artisans, de commerçants, de TPE et de PME si spécifique au pays nord Finistérien, je veux accélérer le « désenclavement » de la péninsule en nous appuyant sur les technologies numériques pour les mettre au service du dynamisme de nos entrepreneurs. C’est tout cela qu’un futur député de gauche doit être en mesure de comprendre et de défendre à l’Assemblée Nationale, c’est cela qu’il doit être en mesure d’affiner en liaison avec les élus locaux qui gèrent au quotidien notre territoire. Et qui mieux qu’un élu PS peut aujourd’hui le faire ? Si le Front de Gauche, EELV ou le Modem ont une réponse, nous les écouterons, nous chercherons la meilleure solution, mais pour l’heure nous avons eu surtout droit à du bruit et de la fureur sur fond d’intérêt financier à court terme. Les citoyens qui sont venus aux primaires et au-delà les citoyens de la troisième circonscription attendent il me semble beaucoup plus que cela. Nous ne devons pas les décevoir !

Ces citoyens ont d’ailleurs commencé à rejoindre notre réseau FaceBook à un rythme inattendu : plus de 2 nouveaux amis par jour alors que nous sommes en période de fête. Merci donc à ceux qui sont déjà là, qu’ils n’hésitent pas à nous aider à développer ce bel espoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Bretagne, Info politique, politique | Étiquettes : ,