Bloggy Bag
twitter facebook rss

communiqué de la fédération du Finistère du Parti socialiste à propos de l’accueil des réfugiés.

Lis moi avec webReader

PRESSEJe retransmets un communiqué de la fédération PS du Finistère.


Réfugiés, l’accueil pour nous c’est oui !

Des enfants, des femmes et des hommes meurent à nos portes en Europe. Face à cette réalité menaçant notre humanité, la Fédération du Finistère du Parti Socialiste tient à réagir.

Nous voulons d’abord rappeler que les « migrants» dont on parle sont des « réfugiés ». Les mots ont un sens. Réfugiés désigne ceux qui fuient la guerre, les tortures, les destructions et l’effondrement des Etats, que ce soit en Syrie, en Afghanistan, en Irak ou en Libye. Cela leur donne des droits au regard des accords internationaux. Cela nous donne des devoirs, que nous avons contractés librement dans le cadre de la Convention de Genève de 1951, instituant le droit d’asile.

Le monde entier regarde l’Europe réagir face à cette crise humanitaire. Ses indécisions se paient tous les jours par des vies perdues. Nous soutenons les initiatives du Président de la République et du gouvernement français pour faire cesser ce scandale. Nous condamnons l’attitude d’une partie de l’opposition et de l’extrême-droite. On ne peut prétendre représenter la France en tournant le dos à ses valeurs et à son héritage. Comment se fait-il qu’en France, pays des Droits de l’Homme, s’indigner et réagir soit devenu un signe d’angélisme, une honte, un manque de pragmatisme ? Les Allemands ont témoigné clairement de leur solidarité, non dénuée d’un certain pragmatisme d’ailleurs car beaucoup de ces réfugiés, nous le savons, sont qualifiés.

Quelle est notre voix en Bretagne ? Les Bretons se reconnaissent-ils dans ceux qui prônent le chacun pour soi ? Nous ne le croyons pas. Ici, en Bretagne, nous avons accueilli, il y a des décennies, des « boat people » qui ont trouvé dans notre terre d’accueil et de tolérance, la possibilité d’intégrer et de nourrir notre destin collectif. Nous savons qu’opposer humanisme et pragmatisme est une erreur et une manipulation.

Les Bretonnes et les Bretons ont, de tout temps, soutenu le projet européen. Aujourd’hui, il est clairement mis en péril s’il se réduit à l’indifférence. Nous appelons nos concitoyens et les élus nationaux et locaux de tous bords à exiger officiellement de l’Europe une autre politique. Il en va de sa survie. En montrant, concrètement, que nous sommes prêts à recevoir nos frères et sœurs réfugiés, nous pourrons enfin dépasser le piège terrible de l’inaction. Nous serons ainsi fidèles aux valeurs qui font de la Bretagne et de la France une terre ouverte et solidaire.

Brest le 3 septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Brest Rural, Bretagne, Information, politique |