Bloggy Bag
twitter facebook rss

Elections 2012 : à chacun de nous d’y aller maintenant

Lis moi avec webReader

Le Bourget fut bien plus qu’un meeting de lancement de la présidentielle. Il y a bien longtemps que l’on avait pas entendu un discours qui parle de la France avec les valeurs et les mots de la France, qui parle aux Français avec les références culturelles françaises, un discours porté par un homme dont les paroles, les émotions, la présence sur scène sont en harmonie et tournées vers le but que nous lui avons désigné.

Nous avions réussi les primaires, François Hollande a réussi la transition vers la campagne présidentielle et ce combat que nous allons tous mener est maintenant signé de son nom. Il est présent, et bien présent, avec force et détermination, à nous maintenant de remplir les rangs pour aller à la bataille.

Et soyons concret : nous avons l’homme et en attendant le programme complet, nous en avons déjà une liste de combats à mener. Et en attendant de les mener ensemble, nous pouvons déjà dire pourquoi ils sont importants à nos yeux, nous pouvons déjà dire pourquoi ce sont nos combats et pas ceux des camps d’en face.

Sur la cinquantaine de propositions du Bourget, je retiendrai aujourd’hui celles qui concernent mes derniers posts sur la transformation numérique de nos vies, de nos sociétés.

Le numérique ce peut être la promesse du meilleur avec la promesse « d’un ouverture en très haut débit numérique de la France d’ici 10 ans ». Militant anonyme, élu local ou futur élu dans l’assemblée qui votera les lois de la nouvelle présidence, nous devons défendre cette transformation, et je veux défendre cette transformation. Parce que ces canaux numériques sont la source moderne de la liberté, parce que ces canaux sont la source moderne de la richesse économique, parce que ces canaux sont les outils modernes qui nous permettront de tirer le meilleur de la mondialisation et non de la subir et sans doute in fine de périr, parce que ces canaux numériques sont la source de jouvence d’une démocratie qui est en train de se réinventer.

Mais le numérique ce peut être aussi le pire dans ses usages avec l’exemple de la finance mondiale qui a construit un monde déconnecté, et de la réalité et de la plus élémentaire morale.  Le pire encore avec des lois et une répression à contre-sens qui cherchent à restaurer la prééminence du maréchal ferrant à une époque où l’on va vers la voiture électrique. Hadopi incarne à elle seule le terrible décalage entre un monde déjà mort et les nouvelles règles d’une société en construction. Alors c’est avec joie que nous nous battrons pour sa suppression, avec joie que nous voterons les nouvelles lois sur la propriété numérique, les nouvelles règles de l’économie numérique, celles qui permettront aux commerçants, artisans, TPE, PME de commercer, d’innover et de grandir, celles aussi qui interdiront l’hégémonie meurtrière qui a rendue possible la crise actuelle.

François Hollande est là en général de bataille, et bien là. Que chacun fasse siennes les annonces du Bourget. Je l’ai fait ici sur le numérique, et j’espère avoir le temps de revenir sur bien d’autres aspects très rapidement. Allons expliquer à chacune et chacun pourquoi ces propositions sont importantes pour nous, et pourquoi nous voulons les défendre, pourquoi nous voulons les voter dès fin juin à l’Assemblée Nationale.

Rejoignez-nous sur notre réseau social :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Elections, François Hollande, Info politique, Législatives 2012, Personnalités, politique, Présidentielles 2007 |