Bloggy Bag
twitter facebook rss

Eva dans le mur : autant pour le PS ne pas la suivre !

Lis moi avec webReader

Plus le temps passe, et plus « l’accord sur les désaccords » montre à quel point il conduit à l’impasse.

Côté EELV, les choix très personnels de Cécile Duflot semblent mener Eva Joly droit vers la sortie. Il faut dire que cette dernière n’a guère d’options si elle souhaite défendre son image d’intégrité. Madame la juge n’a jamais cédé à la corruption et je ne crois pas que la politique l’ait changée. En tout cas, les spéculations vont bon train et une nouvelle Lipietz n’est pas à écarter :

Côté Parti Socialiste, la révolte prend de l’ampleur : Paris, Lyon, Besançon, Argentant, La Rochelle, Iroise, et plus récemment on relèvera la position de Najat Belkacem qui en refusant le parachutage que lui réservait cet accord a montré un niveau d’intégrité et de courage qui prouve que rien n’est impossible lorsque l’on est en harmonie avec ses convictions et que l’on se bat pour l’intérêt des citoyens que l’on prétend représenter.

Voilà pour la révolte, mais finalement, cet accord a-t-il un sens ou pas ? Pour Cécile Duflot, il a certainement celui de lui permettre d’assurer son ascendant sur EELV à travers les postes à l’assemblée nationale (dont le sien) qu’elle semble pouvoir arracher aux socialistes. Si de plus Eva Joly se retire elle pourrait même se poser en recours, court-circuitant ainsi a posteriori tout le processus des primaires écologistes. Chacun pourra de lui-même qualifier une telle manœuvre, mais cela est du ressort d’EELV.

Et côté PS, si on voit bien ce que l’on cède, on voit mal ce que l’on gagne. Les 5% dejà maigrichons d’EELV risquent bien de toucher un plancher qui ne sera d’aucune utilité à François Hollande. Pire que cela, comme nous ne divergeons pas seulement sur la question du nucléaire, cet accord ouvre un champ de tir à l’UMP pour mitrailler François Hollande qui ne pourra pas se défendre correctement s’il veut le conserver coûte que coûte.

Et quand bien même nous parviendrions à gagner grâce à l’immensité du désastre de Nicolas Sarkozy, nous nous retrouverions avec un parlement qui pourrait nous être hostile : il est en effet peu  probable que nous ayons à nous seul une majorité absolue, et il ne faudra pas attendre de remerciement de députés écologistes à qui nous aurions livré une arme atomique. Nulle doute que cette fois-là, ils seraient fort heureux de s’en servir en fonction de leurs intérêts.

L’accord sur le désaccord ressemble fort à une injonction paradoxale. Le PS demande aux militants d’abord et aux citoyens ensuite d’approuver un mécanisme suicidaire. Il faut en sortir vite, il faut au plus vite réaffirmer, aussi bien pour EELV que pour le PS, ce que sont nos choix, et pourquoi nous soumettons ces choix au vote des citoyens. Ces choix sont différents ce n’est pas un drame. Par contre faire semblant d’affirmer le contraire a déjà amené Eva Joly dans une impasse et je refuse que l’espoir mis en nous par les Français finisse également dans ce cul de sac. Il est temps d’être courageux et intègre !

One thought on “Eva dans le mur : autant pour le PS ne pas la suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Elections, Info politique, politique, Présidentielles 2012 |