Bloggy Bag
twitter facebook rss

Le boss, il bosse, faut bosser !

Lis moi avec webReader

5789176-hollande-pense-toujours-pouvoir-faire-baisser-le-chomage-en-2013L’avantage, si je puis dire, de ne pas être populaire c’est qu’au moins on n’a plus la crainte de déplaire et que du coup, il est possible de faire ce qui est nécessaire plutôt que ce qui pourrait vous rendre joli dans le miroir.

C’est finalement un des enseignements de cette semaine où François Hollande a largement occupé le terrain.

Ce qu’il était nécessaire de faire (et va forcément déplaire), c’est d’abord de remettre sur la table la question des retraites. En son temps, j’avais pris parti contre la réforme de l’UMP parce que je pensais qu’elle ne résoudrait pas le problème du financement. Eh bien elle ne résout pas le problème du financement. Un peu plus tard, j’avais porté un regard critique sur notre propre discours qui pouvait laisser penser au retour de la retraite à 60 ans à taux plein pour tous. Eh bien ce ne sera pas le cas, les 60 ans n’étant que l’âge où il est possible de partir, mais certes pas à taux plein pour tout le monde. Il va donc falloir remettre l’ouvrage sur le métier, et je l’espère cette fois traiter vraiment le problème. J’attends de voir ce qui sera présenté, j’espère que cela se fera par le dialogue (fut-il musclé) avec tous et pour ma part j’espère pouvoir défendre un des éléments qui me semble fondamental dans cette histoire, à savoir le paramètre d’espérance de vie en bonne santé. On peut bien en effet demander aux gens de travailler jusqu’à 100 ans (ne reculons devant rien !), quand ils ne peuvent plus, ils ne peuvent plus. Et que ce soit du côté de l’individu usé par l’âge qui n’est plus en mesure de travailler correctement, que du point de vue de l’employeur qui n’a aucun intérêt à employer des salariés forcément chroniquement malades et absents, cette espérance de vie en bonne santé me semble un critère incontournable de la future réforme.

moscoviciAutre élément de l’intervention de François Hollande, il ne doit y avoir qu’une seule ligne politique. Tout à fait d’accord mais du coup, il va falloir réorganiser Bercy. Ces derniers temps, Pierre Moscovici a fait l’objet d’attaques qui venaient d’un peu partout et hélas aussi de la gauche. Le ministre des finances incarne la ligne social-démocrate ce qui pour certains esprits courts est une tare définitive. De plus du côté ministère de l’économie, on trouve aussi Arnaud Montebourg et Benoît Hamon qui ne partagent pas cette vision socdem (et on oubliera l’épisode Cahuzac qui pour d’autres raisons a participé à plomber l’action gouvernementale). Nos trois ministres ont chacun leur légitimité et que l’on en choisisse un plutôt que les deux autres sera tout aussi acceptable. Mais quel que soit le choix, s’il n’y a qu’une ligne il ne doit y avoir qu’un ministre à la manœuvre. En attendant je ne goûte guère les snipers qui visent opportunément Moscovici alors que ce dernier a  totalement joué la carte de l’apaisement, de la discrétion et de la solidarité gouvernementale bien qu’il ait sans doute moult choses à dire.

Enfin, pour terminer ce post, j’ai apprécié l’effort de relance du discours européen. Les propositions ne sont pas radicalement nouvelles, mais elles vont dans le sens de la construction de quelque chose et pas dans l’ajustement des engrenages obscures. Les élections européennes approchant, j’espère que ce souffle sera aussi celui de la future campagne et que l’on osera regarder les Français les yeux dans les yeux. J’en ai marre de perdre les élections européennes pour de mauvaises raisons, et je me dis que si nous osons être force de (vraies) propositions, les Français en auront aussi marre de voter pour la droite qui gouverne l’Europe depuis trop longtemps ou pour les extrémistes qui font semblant de contester le système alors qu’ils ne rêvent que d’apparaître « propres » pour en faire partie. Fermons le cirque des attrape-couillons !

J’espère pouvoir revenir ultérieurement sur l’économie et en particulier le discours sur les TPE/PME et le volet économie numérique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Bretagne, Economie, Info politique, Personnalités, Pierre Moscovici, politique |