Bloggy Bag
twitter facebook rss

Le gouvernement dans le dur du combat

Lis moi avec webReader

Après avoir procédé à un premier apurement du budget de la France, le gouvernement s’attaque désormais aux réparations profondes de la maison France.

Pierre Moscovici avec les 6 centimes sur l’essence a cherché à donner un peu d’air aux ménages pour les 3 prochains mois, et même si quelques euros sur un plein ne sont pas de nature à nous transformer en gagnants du loto, je ne fais pas partie de ceux qui claironnent que cela ne sert à rien. D’ailleurs, si 6 cts ne servent à rien, alors que ces personnes suggèrent à Bercy d’augmenter de 6 cts l’essence, cela fera toujours cela de moins sur la dette sans que cela pèse sur leur portefeuille ! L’appel à une augmentation de la production est également un second élément de court-terme capable d’amplifier l’effort de baisse des prix. Là où par contre une critique est possible, c’est que PM n’a pas encore annoncé de mesures structurelles pour sortir de la trajectoire fondamentalement haussière de l’énergie issue du pétrole. Je crois que le moment est venu de mettre sur pied le démarrage d’un plan de sortie de l’ère du pétrole, ce qui pourrait par exemple prendre la forme de mesures comme :

  • interdiction à court terme (1 an) à la vente des chaudières domestiques utilisant le fuel et à moyen terme (d’ici la fin du quinquennat) des chaudières industrielles à pétrole.
  • interdiction à court terme de l’immatriculation de voitures neuves de grosse cylindrée non hybridée et interdiction d’ici la fin du quinquennat de circulation de ces voitures
  • interdiction d’ici la fin du quinquennat de la mise en circulation de véhicules de transport collectif urbain à pétrole non hybridé
  • réajustement à la baisse des seuils permettant de bénéficier du bonus écologique sur l’achat des véhicules neufs
  • mis en place d’un plan de reconversion des travailleurs de la filière pétrolière

Autre mesure annoncée par le gouvernement, la mise en place des emplois d’avenir. À nouveau, ceci ne suffira pas à résoudre définitivement le problème du chômage, mais cette première mesure est loin de n’être que symbolique et contraste fortement avec ce qu’avait fait l’UMP en 2007 en abandonnant l’effort de lutte contre le chômage (la démographie était censée résoudre le problème toute seule !).

Déficit, énergie, chômage, en 100 jours la gauche n’a pas fait de miracle, elle a pris les commandes avec rigueur et compétence, elle a commencé à faire ce qu’il fallait pour sauver le bateau France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Crise, Economie, Info politique, Personnalités, Pierre Moscovici, politique | Étiquettes : , ,