Bloggy Bag
twitter facebook rss

Moralité, gauche et droite : non ce n’est pas pareil

Lis moi avec webReader

Aquilino-MorelleLa droite n’a pas manqué de se précipiter sur les micros pour dénoncer « la faillite morale » de la gauche suite à l’affaire Morelle. Sans blague.

Je n’essaierai pas de faire croire à qui que ce soit que, parce qu’on est à gauche, on est forcément sur la liste papale des canonisations. Je n’y crois absolument pas, l’homme est ce qu’il est, faillible par nature quelle que soit sa bonne volonté initiale.

Ceci dit, la façon radicale et diligente dont a été traité le cas Morelle montre bien qu’entre la gauche et la droite, cela n’a vraiment, mais alors vraiment rien à voir. Il n’y a que se rappeler des gesticulations de Gaino nous expliquant qu’en aucun cas il n’avait contourné la loi qu’il avait lui-même fait voter sur les rémunérations « sous la table » de certains fonctionnaires ou combien il était bon en matière de revente de vieilles croutes. Sans oublier les cris d’orfraie de Sarkozy se plaignant de « l’acharnement des juges » qui instruisent la brouette d’affaires le concernant.

Aquilino Morelle a eu un comportement indélicat vis-à-vis de la République et probablement illégal dans le cadre de sa mission à l’IGAS. Moins de deux jours après la révélation des faits, il a été remercié et nulle doute que s’il y a matière, la justice fera son office.

La probité en politique n’est pas de prétendre à la sainteté, mais de veiller autant que possible à agir de façon intègre, et lorsque cela n’est pas le cas, d’éprouver sans broncher l’extrême sévérité de la morale publique et de la justice. C’est il me semble le cas à gauche dans cette affaire, je ne me souviens pas d’un comportement similaire à l’UMP…

Dura Lex, Sed Lex.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Info politique, politique |