Bloggy Bag
twitter facebook rss

Quotient Familial PS contre Quotient de Malhonnêteté Intellectuelle UMP

Lis moi avec webReader

À défaut de pouvoir défendre un bilan et un candidat, les snipers UMP font feu de tout bois médiatiques pour essayer de semer le trouble dans l’esprit des Français. Dernière offensive en date, nous aurions selon eux décidé de porter un (sale) coup à la politique familiale de la France, ce qui serait une « folie » (dixit, sans rire, Nicolas Sarkozy).

Quelques éléments factuels pour comprendre

Ne sombrons donc pas dans la folie et au contraire, faisons appel à la raison. D’abord, il n’est aucunement question de revenir en quoi que ce soit sur le soutien de la République à la politique familiale. C’est l’une des rares choses dont nous pouvons légitimement et sans fanfaronnade être fiers !

Ce qui pose question ici, c’est la justice d’un élément particulier, à savoir le quotient familial, c’est-à-dire ce mécanisme fiscal de « part » ou de « demi-part » qui permet de diminuer l’impôt des foyers. Avec ce mécanisme, on constate qu’un enfant n’a aux yeux du fisc pas la même valeur en fonction du revenu de ses parents. Un enfant né dans un foyer pauvre vaut très exactement zéro euro pour l’administration fiscale, alors qu’une demi-part (un « enfant fiscal ») peut valoir jusqu’à 4400 euros. Même avec toute la malhonnêteté intellectuelle possible, il est difficile de prétendre que ceci est juste et normal !

François Hollande a donc décidé de traiter ce problème, non pas pour supprimer l’aide allouée aux familles, mais pour trouver un système plus juste capable au moins d’aider les familles les plus pauvres au même niveau que les familles les plus riches. Ne pas le faire revient en fait à chercher des moyens d’augmenter le déclassement des classes défavorisées au profit des classes favorisées. Cela a été la politique UMP depuis 10 ans, je veux en changer et je crois que les Français aussi !

Quelques éléments factuels pour se souvenir

Reste donc la polémique UMP, qui sur le sujet de la famille est gonflée. Que l’on se souvienne un peu :

Mais il y a eu encore pire !

Voici les faits passés et présents en rapport avec cette polémique lancée par l’UMP. Chacun jugera sur pièce et en conscience de la crédibilité et du soutien qu’il convient d’accorder à l’UMP et à Nicolas Sarkozy en matière de politique familiale.

Quant aux propositions du PS sur le sujet, elles vont arriver, nous les exposerons de façon la plus claire possible aux Français pour qu’ils soient en mesure de juger. Mais qu’ils soient en tout cas certains de notre volonté de protéger nos enfants, la famille, le tout dans un esprit de responsabilité et de justice pour tous !

 

3 thoughts on “Quotient Familial PS contre Quotient de Malhonnêteté Intellectuelle UMP

  1. La réponse de FH via Delphine Batho : http://francoishollande.fr/actualites/la-droite-et-la-politique-familiale-familles-je-vous-mens/

    « La droite ne défend pas les familles, elle défend les avantages fiscaux d’une petite minorité de privilégiés, ce qui est bien différent.

    Les familles, elles, ont été les grandes oubliées du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Trois promesses leur avaient été faites par le candidat sortant :

    – le versement des allocations familiales dès le premier enfant,

    – la création d’un droit opposable à la garde d’enfant,

    – la création de 200 000 places d’accueil de la petite enfance.

    Aucune de ces promesses n’a été tenue. Pire, la branche famille de la sécurité sociale, historiquement excédentaire, s’enfonce dans les déficits et les familles ont subi le matraquage et la baisse de leur pouvoir d’achat. Il fut un temps où le ministère de la famille avait même été supprimé au sein du gouvernement Fillon, ce qui avait provoqué la colère de toutes les associations familiales.

    La droite a été totalement indifférente en particulier à la précarisation des 1,5 million de familles monoparentales, et à la situation des mères de famille qui élèvent seules leurs enfants et qui ont été jetées dans la pauvreté. 70% d’entre elles connaissent désormais des difficultés pour boucler leur fin de mois.

    Aujourd’hui ces familles n’ont pas d’aide et 2,5 millions d’enfants connaissent la pauvreté. En fait 50% des familles doivent se partager 10% du quotient familial tandis que les 10% des familles les plus favorisées bénéficient de 42% de l’aide. La droite trouve cela normal, pas nous !

    Les familles qui n’ont aujourd’hui aucune aide au travers de la fiscalité ne demandent pas l’assistanat, mais l’égalité et la justice. C’est ce qu’apportera la modulation du quotient familial proposée par François Hollande afin que ce système soit moins inégalitaire et soutienne toutes les familles. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Elections, François Hollande, Info politique, Manipulation, Personnalités, politique, Présidentielles 2012 | Étiquettes :