Bloggy Bag
twitter facebook rss

Sarkozy, la politique twitte flap flop

Lis moi avec webReader

Nicolas le candidat est entré (officiellement) en campagne depuis une semaine, ce qui permet de tirer quelques petites conclusions.

La première est qu’à défaut de débat argumenté, il semble avoir opté pour la tactique de la mitraillette, et telle Twittos Morano, a décidé d’inonder l’espace médiatique de bruit avec un débit le plus rapide possible, essayant d’enchaîner des micro-événements plus ou moins symboliques comme une visite aux aurores à Rungis ce matin. Faire du bruit pour ne pas être entraîné dans un débat sur le bilan de 10 ans d’UMP, cela pourrait se tenir… si ce parti cherchait à faire savoir aux Français qu’ils ont renoncé à faire de la politique !

La deuxième conclusion est que décidément, du côté stratégie à l’UMP ils sont devenus suicidaires. Après les déclarations de 2007 « Si j’échoue [à obtenir un taux de 5% de chômage]. Je le dis au Français, il faut en tirer les conséquences« , après le triple A dont tout le monde se moquait mais dont le maintien avait été présenté par l’UMP comme la ligne Maginot de la santé financière de la France, les sonneurs de cor umpistes nous avaient annoncé que le démarrage de Nicolas le flamboyant devait lui faire gagner très rapidement 2 points dans les sondages (sinon c’était mort). Et bien, malgré les ralliements opportuns de Boutin et Morin, les intentions de vote pour Nicolas Sarkozy n’ont pas frémi d’un iota comme le montre le baromètre IFOP publié hier !

Me voici donc en accord avec l’analyse de l’ump (pour une fois), Nicolas Sarkozy n’ayant pas décollé après tout son tapage médiatique de début de campagne, La France va enfin pouvoir tourner la page de 10 ans de plongée vers les abysses.

 

One thought on “Sarkozy, la politique twitte flap flop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Elections, Info politique, politique, Présidentielles 2012 | Étiquettes :