Bloggy Bag
twitter facebook rss

A propos

Lis moi avec webReader

Marié, père de deux filles, bien que d’une famille ouvrière plutôt marquée à gauche, rien dans l’environnement familial ne me prédisposait à m’engager en politique. Je n’ai d’ailleurs à ce jour jamais exercé de mandat électif et je milite aussi activement que possible dans le peu de temps que mes activités professionnelles me le permettent (j’ai créé mon entreprise à Brest en 2009)

En 2005, entre la naissance de mes deux filles, et à l’origine dans le cadre d’un intérêt professionnel puis véritablement politique ensuite, je me suis intéressé aux blogs en tant que vecteur de la parole politique. À l’époque, le choix se restreignant au blog d’Alain Juppé et de Dominique Strauss-Kahn, c’est tout naturellement que je me suis mis à fréquenter l’espace internet de ce dernier. L’une des motivations profondes de cet engagement était que je ne pouvais pas rester éternellement au café du commerce à critiquer la politique, et puisque je ne voulais pas laisser à mes filles un monde tel qu’il était, il fallait que j’entre véritablement dans une phase de majorité politique active et agissante.

Ma première intervention sur ce blog, à propos du TCE, est un court poème très incertain :

« Entre le oui et le non, mon cœur amer se déchire
Et c’est un bruit de tromblon que font mes soupirs »

C’est aussi à cette époque que j’ai adopté le pseudonyme Bloggy Bag pour mes interventions sur internet. Les débats sur cet espace m’ont permis d’échanger avec des internautes d’horizons très différents, et c’est là que j’ai commencé à mûrir certaines de mes idées politiques comme celle sur l’utilisation de l’urbanisme comme outil de restructuration de la société face à ses défis, ou encore celle du mariage comme articulation de l’évolution de la cellule familiale. C’est aussi à cette époque que m’apparaissent clairement trois des quatre défis qui s’opposent à notre société : la rupture climatique, la rupture énergétique et la bascule démographique.

Dans le prolongement de cet engagement en qualité de sympathisant, j’ai adhéré en 2006 au Parti Socialiste (je suis un « clic à 20 euros » et actuellement militant pour la section PS d’Iroise) pour soutenir une candidature social-démocrate. En 2007, j’ai participé aux travaux du manifeste de Socialisme & Démocratie à travers différents textes :

Le texte de refondation dit «du dormeur » (2010) est fondamental dans la maturation de ma pensée politique. Non seulement j’y reprend la thématique des ruptures climatique et énergétique et de la bascule démographique (que l’on retrouve dans le socle programmatique du programme du PS pour 2012), mais j’y introduit également celle de la rupture numérique. Je propose également de faire évoluer l’État providence du CNR vers un État assurance, plus régulateur qu’acteur coercitif. Je me suis aussi engagé très tôt sur la thématique familiale et le rôle de l’enfant.

En 2011, j’ai décidé de soutenir la candidature de François Hollande sur la terre d’Iroise et sur internet. Au second tour des primaires, j’ai eu la satisfaction de constater que mon bureau de vote de Plougonvelin – Le Conquet – Trébabu affiche le meilleur score de François Hollande sur la 3ème circonscription du Finistère (plus de 67%!). Parallèlement, j’ai milité sur la nécessité d’une candidature socialiste aux législatives de 2012 pour la 3ème circonscription du Finistère et j’ai été un soutien très actif de la victoire de Jean-Luc Bleuven en juin 2012.