Fraternité !

Lis moi avec webReader

La candidate Royal s’est à nouveau déclarée tard dans la nuit, dont acte, elle pourra d’ores et déjà échanger ses arguments avec ses premiers adversaires déclarés Valls et Montebourg ( qui de façon cocasse étaient à ses côtés en 2006).

Mais si je poste une réaction ce matin, ce n’est pas tant pour commenter cette décision que pour revenir sur un incident de cette nuit sur lepost.fr.

Le PS a des courants divers, les échanges d’idées et parfois (trop souvent) de noms d’oiseaux font partie de la vie du parti. Cependant, cette nuit un militant prétendant “défendre” les positions royalistes s’est cru autorisé à me menacer ouvertement, pas très finement d’ailleurs puisque cette pâle menace consistait à “révéler” mon identité, ce qui est assez idiot puisque je n’appartiens pas à un mouvement clandestin, que mon identité réelle est visible par tous les membres de la coopol, que je signe très régulièrement des contributions et qu’au final une recherche de 2mn doit permettre de savoir qui je suis dans le monde physique. Si je signe mes posts du pseudo de Bloggy Bag c’est autant parce que c’est l’usage sur internet que parce que n’ayant pas de volonté particulière de me présenter à un mandat, ma signature “internétéraire” est appropriée.
Cette menace n’était pas une première puisque déjà fin août, sans doute le même individu (espérons qu’ils ne sont pas légion à DA) avait cru malin d’usurper mon identité (ce qui est devenu récemment un délit assez grave aux yeux de la loi) en proférant le même genre de menaces en faisant qui plus est allusion à mes enfants.

Ce qui m’amène à la réflexion suivante. Le débat démocratique peut être vif, la contestation est légitime, mais si Royal ou tout autre veut espérer avoir quelque chance, mieux vaut d’abord être sûr de ses troupes. L’intimidation, la menace physique ou psychologique, en particulier sur nos enfants, sont des méthodes qui n’ont rien de démocratiques et qui renvoient à la fois à des sentiments vils et des méthodes de périodes et de personnages que nous voulons tous voir disparaître. La bête immonde n’est cependant jamais très loin manifestement.

Bon vent donc à tous ceux qui se présenteront, je combattrai ou soutiendrai leurs propositions, comme j’ai toujours essayé de le faire, de façon argumentée en essayant d’ouvrir des perspectives, en ramenant les choses à la réalité de chacun.

Mais qu’il soit clair pour tous les petits apprentis fascistes que je ne suis pas de ceux qui laissent tomber leurs idéaux et leurs combats à cause de quelques menaces. Et honte à eux et à ceux qui les soutiendrons par connivence, faiblesse ou lâcheté !

En attendant, je souhaite que cette future campagne s’ouvre avec une de nos valeurs, la fraternité.

Petites lâchetées ordinaires

Lis moi avec webReader

Je viens de m’apercevoir qu’une belle âme n’avait rien trouvé de mieux que de créer un compte sur lepost.fr avec mon nom et ma photo. Naturellement, les commentaires qu’il poste ici et là sont d’une grande teneur et on y trouve quelques menaces à peine voilée du type :

  1. “C’est vachement traitre, internet, fait gaffe et encore j’ai coupé la photo, je ne suis pas une salope.”
  2. “Bloogy Bag, je te vois en mon bel avatar”
  3. “C’est vrai que tes coms ont de très haute volées, Bloogy Bag, l’Arien “
  4. “Internet est cruel, Bloogy Bag On a même ta photo.”
  5. “On réfléchi à rayer la France de la carte”

Mais combien de personnes m’appellent habituellement “bloogy” sur le post.fr ?

Faisant fi de ces imbécilités de bas étage, je me remets au travail et je publierai d’ici la fin de la semaine 3 textes en réponse aux défis de la refondation du PS.

Rappel de la Loi LOPSI 2 : En matière d’usurpation d’identité, l’utilisation de l’identité d’un tiers en vue « de troubler la tranquillité de cette personne », et l’usage des données d’un tiers seront punis par 1 an d’emprisonnement assortis d’une amende de 15 000 €.

De la démocratie à travers les blogs

Lis moi avec webReader

Juillet 2008. Désolé, mon site ayant encore été attaqué la semaine dernière, il a été indisponible et j’ai dû à nouveau fermer les commentaires.

Je vais donc devoir prendre du temps pour le migrer de façon sécurisée avant de pouvoir à nouveau ouvrir les échanges, pourtant déjà largement réduits.

Tout ceci montre que la démocratie, même au niveau du citoyen, est un combat de tous les jours, combat que je ne suis pas prêt d’arrêter.

Ré-ouverture du blog

Lis moi avec webReader

Avril 2008. Désolé pour les incidents de ces derniers jours, mais j’ai subi les désagréments de quelques malveillants. Comme free m’a effacé les tables qui contenaient les informations qui auraient pu m’aider à savoir d’où cela venait, je ne saurai donc jamais s’il s’agissait d’une crétissime série de spams ou de quelque chose de plus ciblé…

Viscitude du web, monde de liberté autant que d’abus de libertés. Ce n’est pas grave, le blog est donc rouvert, sans les commentaires toutefois. Je verrai comment les réouvrir dès que j’aurai un peu de temps.