Bloggy Bag
twitter facebook rss

Moi président, je mettrai en place l’Allocation Citoyenne Universelle

Lis moi avec webReader

Oui sans restriction à l’Allocation Citoyenne Universelle

Ecoutez-nous !Manuel Valls vient d’ouvrir un chantier de fusion des allocations appelé revenu universel.

Ce chantier est un premier pas en direction de ce que j’avais appelé l’ACU (Allocation Citoyenne Universelle) qui s’appelle également dans des versions proches le revenu de base.

Voici enfin un débat qui s’ouvre et mérite mille fois d’aboutir à quelque chose de concret. Et ce débat s’ouvrant en préambule d’une campagne électorale qui s’avance, je vous le déclare tout net, je voterai sans hésitation pour tout candidat qui s’engagera à mettre en œuvre cette mesure dans les deux premières années de son mandat (exception faite des candidats non respectueux des valeurs républicaines naturellement).

Quelques précisions

Tout d’abord, sur le vocabulaire (nous sommes en France c’est important !)

  1. je préfère mille fois le mots allocation à revenu. Le second est plus connecté « résultat d’un travail » que le premier, or à mon sens, cette mesure doit être clairement détachée de la notion de travail.
  2. Pourquoi citoyenne ? Cette mesure se doit d’être la contre-partie et le socle de la citoyenneté. Affirmer que la citoyenneté peut librement s’exprimer lorsque l’on doit chaque jour se battre pour assurer sa survie est un mensonge. Affirmer que la citoyenneté a un sens lorsqu’on est dans l’impossibilité d’avoir un minimum d’information est un mépris. De même la citoyenneté ne peut s’exprimer pleinement lorsque l’on n’a pas la possibilité de se déplacer ou de se loger. La citoyenneté a un prix et ce prix serait clairement payé par l’ACU.
  3. Pourquoi universelle ? Si tout les citoyens sont égaux alors il ne peut y avoir d’autre distinction que la possibilité d’en jouir. Les seuls cas particuliers à traiter seraient donc ceux des mineurs ou adultes sous tutelle.

Comment cela fonctionnerait ?

Toutes les cotisations sociales obligatoires actuelles (hors maladie) serait collectées à l’identique mais redistribuées de façon identique entre chaque citoyen. Il semblerait que cela signifierait dans la pratique un montant entre 800 et 1000€ / citoyen et par mois.

Les modalités d’utilisation de cette somme pour les citoyens mineurs ou sous tutelle seraient à définir.

L’ACU serait soumis à l’impôt sur le revenu et on pourrait imaginer un système qui permette à qui le souhaite de renoncer provisoirement à percevoir l’ACU au bénéfice de fondations ou d’œuvres caritatives.

On notera que ce système permettrait de faire des économies à la fois par la reprise d’une partie des sommes via l’IRPP mais aussi et surtout par l’immense simplification administrative qu’il sous-tend.

Y-aurait-il des perdants par rapport au système actuels ?

Oui pour toutes les personnes touchant des allocations indexées sur leur cotisations passées (chômage, retraite, …).

Ceci pourrait être contrebalancé par une assurance complémentaire souscrite à titre personnel ou collectif (comme pour les retraites des cadres par exemple).

Qui seraient les gagnants certains d’un tel système ?

Les jeunes générations actuelles seraient les grandes gagnantes puisqu’elles pourraient arriver à l’âge actif avec un patrimoine là où elles n’ont aujourd’hui droit qu’à un immense mensonge sociétal, aux désillusions et à notre mépris plus ou moins honteux.

Par ailleurs, plutôt que d’espérer un travail alimentaire qu’elles ne trouvent pas, ces jeunes générations pourraient construire leur propre moyens de subsistance en fonction de leurs dons et aspirations. Il y a là la source d’un immense mouvement libérateur et créateur par le travail et plus une aliénation par ce même travail !

L’ACU redéfinit une vision constructive et positive de la société en privilégiant ceux qui sont porteurs de l’avenir et plus ceux qui sont héritiers du passé, mais en prenant bien soin de mettre en place un puissant outil de solidarité.

Conclusion

Notre société est malade est cela dure depuis des décennies. Les immenses et profonds changements en cours condamnent définitivement un modèle social Français qui a fait honneur à la France mais dont il faut acter la fin. L’Allocation Universelle Citoyenne est sans aucun doute la première pierre du nouveau modèle que nous devons collectivement rebâtir. Je note la très grande évolution entre les discussions que j’ai pu avoir sur le sujet il y a plus de 10 ans et aujourd’hui.

La France est mure pour reconstruire son modèle et son contrat social à partir de l’ACU et nous entrons en phase électorale. Alors comme moi, je vous invite à proclamer Moi président, je mettrai en place l’Allocation Citoyenne Universelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Info politique |