Bloggy Bag
twitter facebook rss

Buisson ardent

Lis moi avec webReader

buissonConsternation ce matin en entendant la confirmation des écoutes pirates réalisées par Patrick Buisson au plus haut sommet de l’État.

Consternation à la fois sur les faits, les explications-justifications-précisions-« je ne sais pas comment m’en sortir » des concernées, mais aussi, plus encore,  sur l’analyse qui en est faite.

Cette affaire ne relève pas d’un scandale sur les mœurs et les conséquences de la porosité des idées et pratiques d’extrême-droite au sein de la droite républicaine, mais elle relève:

  1. d’un cas d’espionnage au plus haut niveau de l’appareil d’État hors à ma connaissance la DRCI laisse M. Buisson (et ses complices ?) libre(s) de ses actes, sans mise en examen ni même le quart du début d’une convocation,
  2. et potentiellement d’une atteinte à l’intégrité de l’État (au profit de qui ?).

La République est décidément bonne fille mais à ce point de naïveté on ne va plus l’appeler Marianne mais Bécassine !

En 2007, sous couvert d’une émission quotidienne sur l’actualité politique, M. Buisson avait largement bénéficié des ondes de LCI pour faire passer son message. Cela n’avait pas ému grand monde. Aujourd’hui, le même Buisson se retrouve être l’acteur d’espionnage au sommet de l’État. Nous sommes au-delà de toutes limites.

La République doit se faire respecter. Elle en a les moyens. Qu’elle le fasse sans retard ni faiblesse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Information |