Bloggy Bag
twitter facebook rss

Le sens de l’ADN

Lis moi avec webReader

Les débats actuels sur l’utilisation de test ADN par l’état à des fins de contrôle des familles mériterait mieux qu’une foire d’empoigne sur fond de manipulation plus ou moins démagogique. Effectivement, les technologies développées autour de l’ADN posent de réels problèmes éthiques et juridiques à notre société. Hélas, accoler cette problématique avec celle de l’immigration et finir de troubler le jeu par une dérive orwellienne de l’état est un excellent moyen de noyer la vraie réflexion dans le flots des petites crispations et des grands renoncements aux principes moraux.

ADN inversee

Il y a plus d’un an, j’ai posté ici une série d’articles sur “qu’est-ce qu’un enfant ?”. Au regard de l’actualité, ces réflexions me semblent toujours aussi nécessaires. Les questions clairement posées par l’actualité (et détachées des autres considérations) sont les suivantes :

  • L’ADN définit-il la filiation familiale, et si oui, jusqu’à quel niveau (l’état reconnaît-il les enfants de famille recomposée au même titre que les enfants d’un même lit) ?
  • Une fausse filiation détectée par analyse ADN entraîne-t-elle des conséquences civiles ou pénales ? Pour l’état (c’est le cas évoqué ici) ? Pour le conjoint ou les enfants en quête d’identité (ce sont les cas évoqués dans mon 1er post) ?
  • Qui a le droit d’accéder à l’analyse ADN ? Le père, la fratrie, la famille au-delà du foyer, les héritiers, voire dans certains cas les actionnaires d’une société faisant valoir un droit à l’information sur l’héritier d’une dynastie industrielle, les citoyens exigeant la vérité sur leurs élus, le voisinage soucieux de la moralité du quartier…
  • Est-il possible d’empêcher le recours à un test très facile à faire, peu coûteux, discret, faisable n’importe où sur la planète ?

On le voit, en quelques questions, on passe d’une loi nauséabonde à un casse-tête moral et juridique. Or nous n’échapperons pas à ce casse-tête, ni pas la lâcheté, ni par l’aveuglement. Il est fondamental d’y apporter une réponse rationnelle, morale et politiquement volontaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Question de société | Étiquettes : ,