Bloggy Bag
twitter facebook rss

Un regard, un sourire, deux départs

Lis moi avec webReader

À croire qu’en cet été le monde est désespérément trop laid puisqu’à deux jours d’intervalle, nous avons perdu un clown shakespearien et une icône au regard envoutant.

Ce monde en guerre est incontestablement laid, mais ce que ces deux artistes nous laissent montrent aussi qu’il pourrait être merveilleusement beau.

À nous de choisir.

lauren-baccal robin-williams

 


Lauren Bacall & Humphrey Bogart-Le grand sommeil par francomac

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Art |