Bloggy Bag
twitter facebook rss

Bonne année 2015 en Iroise

Lis moi avec webReader

ccommons-SamuelLamottedIncamps-NividicL’année 2014 fut difficile mais elle s’est terminée sur un petit cadeau inattendu avec la baisse du prix des carburants qui permet de redonner directement un peu de pouvoir d’achat aux ménages et un peu d’air aux entreprises. Comme quoi rien ne vaut un bon retour aux fondamentaux : un des gages d’une économie saine qui bénéficie à tous est une énergie abondante et bon marché.

Je ne sais pas si tel sera l’orientation de 2015, mais je sais en tout cas que les six premiers mois seront bien remplis pour la gauche en Iroise.

Avec tout d’abord une élection départementale qui s’annonce très… particulière. Les candidats de gauche n’ont pas démérité et ils auront l’occasion de défendre un bon bilan en Finistère. La difficulté pour eux sera de défendre leur bilan en binôme paritaire, ce qui ne va pas simplifier la lisibilité d’une élection habituellement peu mobilisatrice et qui en plus pour l’occasion a changé de nom. Cerise sur la bûche, on ne sait pas ce que deviendra l’assemblée pour laquelle on va les élire. Sera-ce un mandat pour liquider l’assemblée départementale ou le Finistère passera-t-il à travers la réforme ?

Le second rendez-vous du premier semestre sera le congrès du Parti Socialiste en juin. Ce congrès sera sans doute en partie un congrès de bilan du quinquennat. L’action de la gauche depuis 2012 n’a pas été aussi calamiteuse que celle des mandats de la droite depuis 2002, mais elle a été clairement insuffisante, trop attentiste d’un vent meilleur et pas assez en phase avec le cataclysme de l’époque. Mais pour autant, le congrès pourra-t-il dépasser les discours recuits et les clivages conformistes.

Le monde a profondément changé et la façon de mener le débat politique a du mal à suivre cette évolution. L’action démocratique ne se limite pas à la gestion courante. Le débat à celui du choix ou du non-choix d’un bulletin une fois de temps en temps.

En Iroise, les militants et sympathisants de gauche doivent et peuvent se regrouper et définir ensemble ce qu’ils veulent et peuvent faire sur leur territoire. 2015 sera d’abord ce que nous en ferons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Brest Rural, Bretagne, Info politique, politique |