Bloggy Bag
twitter facebook rss

Lettre ouverte aux cadres de mon parti : l’antisémitisme fait-il partie de nos armes ?

Lis moi avec webReader

J’en ai plus qu’assez de lire çà et là des billets ou des commentaires qui puent l’antisémitisme. Oh pas la version pogrom et chambre à gaz, juste le “banal” vieux fond de commerce malsain qui colle à notre histoire comme l’odeur de moisi colle au mur des habitations humides même lorsqu’on ouvre les fenêtres pour aérer la pièce.

Alors bien sûr, l’actualité nous gratifie régulièrement comme en ce moment, de bonnes raisons de condamner la politique Israélienne, mais il se trouve qu’Israël est un alibi facile : on peut condamner une politique détestable tout en condamnant l’antisémitisme, comme on peut condamner les dictateurs africains tout en condamnant le racisme. Concomitance n’est en rien causalité, sauf ici pour l’âme perverse.

Et si encore nous en restions à des égarements géopolitiques ! Mais non. Là où cela me fait doublement mal c’est lorsque je vois des dérapages antisémites à répétition au sein même de mon parti. Parti de tolérance, parti internationaliste, parti de progrès, parti humaniste, parti cherchant à élever l’homme, cherchant à l’émanciper, à le libérer de ses chaînes physiques autant que morales.

Or vous, cadres de mon parti, de la Première Secrétaire au Secrétaire de la plus petite section, je n’entends que votre silence répondre à des attaques répétées encore et encore. Oh bien sûr, j’ai entendu vos protestations lorsque Georges Frêche a fait le dérapage de trop il y a quelques mois, Frêche le symbole, mais je ne vois rien ici ou ailleurs alors qu’à longueur de journée des militants, insignifiants peut-être mais militants de mon parti quand même, qui se réclament de tel ou tel courant se compromettre dans la moisissure antisémite parce que cela sert à salir leur adversaire du moment.

Pour ma part, je ne considère pas que la fin justifie les moyens et que tout est bon à prendre du moment que cela permet d’attaquer l’adversaire. Honte à ceux qui parmi nous n’ont pas assez de convictions, de probité et de valeurs pour mener un combat propre et fier, honte à ceux qui ne combattent pas ces pratiques, honte à ceux qui par complaisance, paresse, ou même lassitude acceptent ce genre de crachats idéologiques.

Je me suis mis à militer pour participer à la construction d’un avenir meilleur pour mes enfants, et cet avenir ne passe pas par l’avilissement moral.

One thought on “Lettre ouverte aux cadres de mon parti : l’antisémitisme fait-il partie de nos armes ?

  1. romain on said:

    Difficile d’être anti israelien sans etre anti sémite.
    Mais en fin de compte c’est la meme logique:
    Israel est le méchant qui domine.
    Les arabes sont les gentils qui luttent.

    En réalité, la propagande actuelle ne peut donner raison a Israel tant l’effort de haine a été diffusé partout dans le monde depuis internet.
    Ainsi aujourd’hui, 5 israeliens ont été assassiné au couteau.
    Aucune voix dans les médias, rien nada.
    C’est volontaire, le juif victime c est le déporté.
    L’israelien victime est forcement responsable et fautif.
    Etrange n est il pas?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Barre de Menu, Dominique Strauss-Kahn, politique, PS |