Bloggy Bag
twitter facebook rss

Non je n’adhère pas à la fausse réforme des retraites !

Lis moi avec webReader

Grêve sur les retraitesLa journée de grève a semble-t-il été relativement réussie. Et alors ?

De suite avec Sarkozy, il n’y aura pas. Il s’en fout, fera une campagne de com’ (déjà en court), lâchera des miettes au sénat et basta.

Mais nous avons cependant, il me semble, manqué de courage en affichant le symbole des 60 ans et en n’allant pas au fond des choses.

Les 60/62 ans ne sont que l’âge où éventuellement, si le nombre d’annuités est atteint, il est possible de faire valoir sa retraite. Mais en y regardant de plus près, c’est aussi un âge où beaucoup passeront de la case chômeur ou invalide à celle de retraité, guère plus ! Par ailleurs, lorsqu’une large partie de la population fait ses études au minimum jusqu’à 18 ans, avec le chômage et une quarantaine d’années d’annuités, partir à 60 ans relève pour la grande majorité d’entre nous du fantasme !

Le vrai combat est ailleurs, il est a minima de garder les 65 ans du départ à taux plein parce qu’à cet âge la question n’est pas de savoir si on veut ou pas continuer, mais si on peut. En 2007, l’espérance de vie en bonne santé était de 63.1 ans. L’espérance de vie « en bonne santé » est définie comme une espérance de vie sans limitation d’activité (ou sans incapacité majeure liée à des maladies chroniques, aux séquelles d’affections aiguës ou de traumatismes).

Dit autrement, après 63 ans, 50% des gens souffrent d’un problème incapacitant de santé. Les envoyer au travail est complétement stupide (ils seront une bonne partie du temps en maladie) et économiquement inefficace, sans oublier la surmortalité que cela induit. L’idéal, le rationnel, serait de fixer l’âge de la retraite à l’âge d’espérance de vie en bonne santé (ce qui dit en passant est actuellement inférieur à 65 ans !).

Voilà un point de vue que j’aimerais voir défendu et qui montrerait que nous sommes à la fois responsables, rationnels et que nous avons effectivement enterré Mitterrand.

Qui osera la raison et le vrai progrès social dans un cadre économique cohérent ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Crise, Economie, politique, PS |