Bloggy Bag
twitter facebook rss

La vérité nue : droite = dette = déficit

Lis moi avec webReader

Cela se passe de tout commentaire !

La droite c'est la dette

Comparaison avec la dette du Danemark (pays social démocrate en pourcentage du PIB) :

La droite c'est la faillite

La droite c'est le deficit

La droite c'est la recession

La droite c'est la crise

Comparaison avec les données européennes :

La droite c'est la recession

La droite c'est la faillite

La droite c'est la faillite

La droite c'est le chômage

La droite c'est le chomage

2 thoughts on “La vérité nue : droite = dette = déficit

  1. ombre on said:

    Bonjour, je suis sympathisant de gauche, profond anti UMP, néanmoins, vos stats me posent problème, une politique n’est pas forcement visible l’année de sa mise en place, donc imaginons :
    Juppé met en place une bonne politique, sous le mandat suivant, sa se voit (cf : Jospin), d’ailleurs on voit bien que la courbe des comptes de la sécurité sociale commence à descendre sous Juppé….
    Ensuite Jospin fait n’importe quoi, et peu à peu les effets de Juppé sont compensé, et on se retrouve avec des comptes pourri sous Raffarin….
    De même avec tout les chiffres, rien ne prouve que la mauvaise gestion sous les mandats de droites ne sont pas les resultats de la politique précédente, on voit bien que la dette baisse de 2004 à 2006 (rattrapage des erreurs de Jospin ?), et que de 2007 à 2009 la crise est la principale source de déficits. En faite, pour moi, vos chiffres ne veulent tout simplement rien dire, c’est triste…

  2. les chiffres courent sur 10 ans et les années qui manquent sont sans doute pires que le reste.

    D’abord il faut se souvenir que la gauche est arrivée en 1997 parce que la droite se pensait dans l’impossibilité de boucler un budget compatible avec la qualification a l’euro. La gauche a dû mener par la force des choses une politique de rupture qui tranchait avec le passé.

    Mais même si ensuite on admet qu’une politique est visible pendant les 4 années qui suivent, pour la dette on constate qu’après l’accident de 2002 (bulle internet) les chiffres du gouvernement ump s’améliorent jusqu’à ressembler aux résultats de la gauche (1997/2002) et qu’à partir de 2006, cela se dégrade puis s’accélère, même avant la crise de 2008/2009. Sarkozy c’est l’ump, de 2002 à 2007 c’est l’ump.

    Et pour la sécu c’est sans discussion : c’est négatif sauf pour la gestion 97-2002.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Crise, Economie, politique, Sarkozysme |