Bloggy Bag
twitter facebook rss

Législatives : les indignés d’Iroise

Lis moi avec webReader

Mardi soir, le Bureau National du PS a validé l’accord a minima avec EELV. On retiendra que si cet accord permettra aux écologistes d’avoir probablement un groupe à l’assemblée, il ne brille pas par la puissance du signal envoyé à la gauche. Mais dont acte pour cet accord électoral, François Hollande aura besoin des 5% de voix d’Eva Joly.

Il n’en reste pas moins que, comme je le décrivais dans mon dernier article, la troisième circonscription du Finistère est un cas singulier et le fait que la décision de Solférino refuse aux citoyens de notre circonscription le droit de voter pour un candidat PS provoque des réactions indignées. On peut avancer beaucoup d’arguments qui expliquent cette indignation, mais je me contenterai de reprendre celui que j’avançais la semaine dernière :

« Le succès des dernières primaires a montré que les électeurs d’Iroise étaient en attente d’un changement profond, qu’ils faisaient confiance au PS, qu’ils attendaient de nous que nous apportions et incarnions ce changement. Ne pas présenter un candidat PS au profit d’un candidat EELV qui a refusé de participer à ces primaires citoyennes risquerait au minimum de créer de l’incompréhension, et peut-être même un sentiment de trahison par rapport à l’espoir et l’enthousiasme des primaires. »

Devra-t-on demander aux électeurs d’Iroise de voter Modem au deuxième tour de la législative pour faire battre la députée UMP sortante ? Si c’est le cas, mieux valait alors négocier avec le Modem directement ! Il est d’ailleurs troublant de constater que les positions de Corinne Lepage (ex Modem) sur le nucléaire sont plus proches de nos positions que celles d’EELV. Au-delà du non-sens de cette décision de gel, on se sent saisi d’un étrange sentiment de schizophrénie idéologique dans notre situation.

Il est de notre devoir de respecter l’appel des 7114 sympathisants qui se sont déplacés au second tour des primaires pour nous envoyer un message très fort d’espoir et d’attente.

Il est de notre devoir de conserver un sens à notre engagement politique. Nous avons fait une campagne des primaires pour un engagement politique qui n’est pas celui des écologistes. Nous avons depuis des années sillonné le territoire pour rendre possible la victoire de nos idées. Une absence de candidature PS au profit d’une candidature EELV dans la 3ème circonscription est un acte de capitulation vis-à-vis de nos électeurs face à une adversaire UMP très affaiblie. Et je le redis, cette position serait radicalement différente si une candidature écologiste avait l’ombre d’une chance de victoire en Iroise.

Le socle du programme du parti socialiste reprend trois des quatre défis que j’avais décrit il y a déjà si longtemps :

  • Face à une rupture climatique sans précédent dans notre Histoire, il faut au pays des députés ayant une vision des chemins capables de nous éloigner de la catastrophe, pouvant traiter les problèmes écologiques rencontrés par notre société sans tomber dans des débats et des schémas caricaturaux. Des députés capables de faire prendre conscience des périls tout en rassurant sur la voie à suivre.
  • Face à une rupture énergétique en cours, il faut en Iroise un député permettant à notre circonscription de saisir, avec raison et pragmatisme, les opportunités qui s’ouvrent à nous grâce aux ressources marines, cette mer si importante pour notre tissu économique et notre culture.
  • Enfin, face aux déséquilibres socio-démographiques qui ont été un moteur à la fois enthousiasmant et effrayant des révolutions méditerranéennes, il faut un candidat à la députation en mesure de comprendre le trouble et les bouleversements sociétaux, sociaux et générationnels qui traversent nos sociétés.
  • Et je ne parle même pas du bouleversement numérique en cours qui reste incompréhensible à nos décideurs.

Or EELV et nous sommes en désaccord profond sur la gestion de la rupture énergétique, on l’a clairement vu avec Flamanville. Nous n’avons pas les mêmes priorités concernant la gestion de la rupture climatique. Quant aux déséquilibres socio-démographiques, j’ai l’impression que les enseignements fondamentaux des révolutions méditerranéennes n’ont pas été retenus. Lorsque le peuple n’est pas entendu, il a désormais les moyens de se faire entendre, d’envoyer de façon éclatante son propre message politique.  Nos primaires ont été un magnifique succès démocratique, quoi qu’il arrive, le message envoyé par les électeurs d’Iroise ne se perdra pas dans un accord sans queue ni tête. Nous répondrons à leurs attentes !

Je ne suis pas militant socialiste par plaisir ou pour me passer le temps. Je me suis un jour décidé à sortir du café du commerce pour élaborer et défendre des idées parce que je ne voulais pas laisser à mes filles une France dans l’état où elle était à l’époque. Cet état est aujourd’hui encore pire, 10 ans de gouvernement UMP étant passés par là !

C’est pourquoi je joints avec force ma voix à celle de tous ceux que l’absence d’un candidat PS aux futures législatives en Iroise indigne. Je vous appelle solennellement à refuser la défaite locale annoncée par cet accord, je vous appelle à ne pas abdiquer. Nous devons présenter une candidature PS à cette législative, c’est le sens de notre engagement, c’est ce qu’attendent de nous les plus de 7114 sympathisants qui sont venus nous apporter leur soutient et leurs encouragements lors des primaires.

11 thoughts on “Législatives : les indignés d’Iroise

  1. Et pendant qu’on y est, quelques clarifications sur l’accord EELV PS sur le nucléaire :

    1/ La fermeture de 24 réacteurs d’ici 2025 correspond à la diminution de la part du nucléaire de 75 à 50 % pas à une sortie du nucléaire en 2025 (ou à une autre date d’ailleurs)

    2/ Hollande a refusé l’abandon de la filière MOX demandé par les écologistes.

  2. Pingback: Législatives : les indignés d’Iroise » Bloggy Bag | François Hollande 2012 | Scoop.it

  3. Et zou, même bazar à Lyon avec Gerard Collomb qui mène la charge : http://www.francesoir.fr/actualite/politique/l-accord-eelvps-provoque-colere-gerard-collomb-157392.html

    Décidément un super accord !

  4. La déclaration de Gérard Collomb : http://dai.ly/tByCLS

  5. L’intervention de François Hollande mercredi soir à TF1 (désolé pour la pub) : http://videos.tf1.fr/jt-20h/francois-hollande-il-n-y-a-pas-de-troc-avec-les-ecologistes-6827079.html

  6. Je n’ai pas lu le texte de l’accord mais j’ai vraiment du mal à en voir l’intérêt : on accorde entre 15 et 30 circonscriptions aux Verts sans vraiment de contre-partie (ni retrait d’Eva Joly, ce qui peut paraitre excessif, ni soutien à la future majorité voir participation gouvernementale, ce qui me semblait aller de soi), et on cède plus ou moins sur le nucléaire (ou disons qu’on s’engage sur des choses qu’on sait ne pas tenir).

  7. Paris, Lyon, Besançon, Argentant, La Rochelle, Iroise, cet accord est décidément une merveille.

    Et en plus, Eva Joly a disparu de la circulation. Sans doute pour goûter sa joie à moins que ce ne soit pour discuter avec Alain Lipietz ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Lipietz ) sur l’art et la manière de faire 0% aux élections.

    Cet accord apparaît de façon flagrante comme un document purement électoraliste dont la première bénéficiaire est Cécile Duflot. Idéologiquement, il plombe à la fois EELV et le PS.

    C’est un non-sens. Les électeurs d’Iroise (et d’ailleurs) attendent autre chose qu’un accord électoral dont les fondements idéologiques sont incohérents et explosifs. Il ne nous donneront une majorité que si nous sommes capables d’être honnête, cohérent, courageux.

  8. Dans l’équipe de campagne de François Hollande on sait prendre ses responsabilités, on sait respecter le travail des militants : http://www.lepost.fr/article/2011/11/19/2641683_legislatives-ps-quand-la-porte-parole-de-francois-hollande-refuse-un-parachutage.html

    Une preuve de plus s’il en était besoin que cet accord EELV/PS est mauvais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Info politique, Législatives 2012, politique | Étiquettes : , ,