Bloggy Bag
twitter facebook rss

Primaires Hollande Aubry : un résultat prévisible et nécessaire ?

Lis moi avec webReader

Plus qu’un débat et quelques jours avant le verdict des primaires. Nous avons constaté dimanche que les résultats étaient marqués : un vrai premier devant une vraie deuxième devant un vrai troisième. Le podium de l’étape n’est pas contestable.

L’interrogation de ce début de semaine concernait surtout les choix des candidats évincés. À l’exception d’Arnaud Montebourg en situation de jouer une carte personnelle, le verdict est là aussi connu : Manuel Valls, Jean-Michel Baylet et Ségolène Royal, totalisant à eux trois 14% des votes, ont tous appelé à choisir François Hollande. En clair, si Arnaud Montebourg n’appelle pas à voter avec force et conviction pour Martine Aubry, le sort de cette dernière est scellée.

Voilà donc pour l’arithmétique, et j’entends bien l’objection qui consiste à avancer le fait qu’un candidat n’est pas propriétaire de ses voix. C’est tout à fait exact, mais on peut quand même admettre que lorsqu’un choix est clairement rendu public, les électeurs y portent une attention certaine. Par ailleurs les électeurs de Manuel Valls et de Jean-Michel Baylet se sentent idéologiquement plus proches de François Hollande. Le cas des électeurs royalistes est un peu différent dans le sens où ils sont émotionnellement très liés à Royal, alors même si à brûle pourpoint une majorité seraient plus tentée par Martine Aubry (64%) après l’appel à voter Hollande, les choses ont de grandes chances d’évoluer en sa faveur.

Il est d’ailleurs très intéressant de regarder le motif avancé par Ségolène Royal : « elle soutiendra au second tour François Hollande, notamment pour « amplifier » l’avance qu’il a prise dimanche dernier sur ses rivaux« . On trouve ici l’objet essentiel de mon billet du jour. Imaginons qu’Arnaud Montebourg soutienne avec force Martine Aubry (ce que je juge peu probable) et que cette dernière gagne in extremis dimanche. On se retrouverait avec la deuxième et le troisième du premier tour, gagnants contre le 1er plus le quatrième plus le cinquième plus le sixième. Reims en pire… On comprend alors mieux le sens su mot « amplifier » utilisé par Ségolène Royal : dimanche, la gauche a besoin d’un résultat qui soit logique, qui soit cohérent avec les tendances du premier tour, et qui ne souffre d’aucune contestation ou malaise. Si François Hollande avait eu contre lui une large coalition des ses adversaires, la défaite aurait pu être envisagée, mais ce n’est clairement pas le cas ici.

Le deuxième tour des primaires dimanche devra donc régler deux problèmes : trouver une majorité claire, mais aussi trouver une majorité qui puisse enterrer définitivement les problèmes passés. Au premier tour, les électeurs ont exprimé leurs préférences parmi un panel de candidats qui ont pu montrer leur valeur. Aucun n’a démérité, merci à eux. Au deuxième tour, nous votons pour plus qu’une personne, nous votons pour que la gauche ait un candidat incontestable à opposer à Nicolas Sarkozy, un candidat élu sans malaise, un candidat qui dès le résultat pourra entamer le travail de fusion de tous les courants autour de son nom.

Une victoire nette de François Hollande résout cette équation.

6 thoughts on “Primaires Hollande Aubry : un résultat prévisible et nécessaire ?

  1. duong on said:

    (d’un ancien du blog de DSK) je vois que toi et Aiglon allez voter Hollande : vous me décevez, comme Hollande m’a bcp déçu au débat mercredi.
    Il sait manier les slogans politiques, les grandes idées qui font joli (« un jeune pour un vieux »), il connait toutes les techniques pour se faire élire, mais gouverner c’est autre chose : il faut comprendre le concret et faire des choix.
    Et je ne supporte pas l’enfumage sur « il faut rassembler » et « il faut donner une large avance au candidat arrivé en tête » :
    en fait vous faites tout pour que les gens votent contre leurs convictions, c’est comme ça que ça va se finir !
    On a déjà connu avec Royal 2006, on a vu comment ça s’est fini.
    Je ne vois vraiment pas en quoi aujourd’hui Hollande a plus de chances de gagner la présidentielle qu’Aubry : à part l’enfumage constant dans les médias sur le « rassemblement » et des sondages qui en réalité ne donnent même plus d’écart entre Hollande et Aubry contre Sarko (58 et 59%) … en 2006 cet argument a été utilisé à plein pour Royal, nous on soutenait DSK et les gens ne nous ont aps entendus quand on disait qu’il avait en réalité plus de chances de gagner !
    Hé bien aujourd’hui c’est la même chose.
    Je comprends bien que Moscovici a envie d’aller à la soupe, mais moi ce que je veux c’est que mon pays soit bien gouverné, rien d’autre, par quelqu’un qui sache gouverner et pas seulement manier les slogans.
    DSK vote Aubry, lui, il connait les zozos.
    Tu ne publieras pas si tu veux mais je te dis ce que je pense en face : vous vous trompez.

  2. duong on said:

    [nous votons pour que la gauche ait un candidat incontestable à opposer à Nicolas Sarkozy, un candidat élu sans malaise, un candidat qui dès le résultat pourra entamer le travail de fusion de tous les courants autour de son nom.]
    bref nous votons en fonction de pure magouille politicienne, et vous croyez que les gens vont être satisfaits avec ça ? on commence par frustrer les gens comme ça quelques mois, et à la fin les regrets en seront d’autant plus forts.
    « Reims en pire » ? et alors ? quelle victime pour Reims ? Royal seulement grâce entre autres à DSK, et je suis mille fois reconnaissant à ceux qui ont permis d’éviter qur Royal devienne première secrétaire du PS, car imaginez la catastrophe que le PS serait aujourd’hui. Le résultat du congrès de Reims est le plus grand soulagement que j’aie eu en politique, et pour le bien du pays. Aujourd’hui encore, je ne vois que bonheur dans ce résultat. Et voyez aujourd’hui Peillon, Valls et Moscovici : le résultat de Reims ne les a en aucun cas condamnés.
    J’étais bien prêt à accueillir Hollande, mais il m’a beaucoup déçu pendant le débat mercredi : maintenant je comprends comment il est et les points communs qu’il a avec son ex-femme. Un politicien ce que je lui demande c’est gouverner pour notre bien, pas seulement faire de la cuisine en maniant des slogans.
    PS : je voterai pour lui à la présidentielle mais si le résultat est le même qu’en 2007, vous comprendrez peut-être que vous aurez fait exactement les mêmes erreurs qu’en 2006, y compris cette idée que soi-disant le gagnant des primaires doit être choisi à partir des sondages et obtenir le meilleur score possible : c’est une grosse erreur !

  3. duong on said:

    En résumé : en 2007, Royal n’a pas perdu par défaut de « rassemblement » ou parce que « des éléphants lui auraient tiré dans les pattes » comme certains Royaliens le croient encore. Elle a perdu parce qu’elle était mauvaise et que ce que certains comme nous avions vu assez tôt, d’autres s’en sont aperçus plus tard.
    Ne recommençons pas la même erreur pour une illusion immédiate et provisoire de ‘rassemblement ».
    PS : tu ne vas pas me publier mais je te dis franchement ce que je pense. Que Mosco, Peillon et autres pensent que ce soit plus facile d’aller à la soupe et aussi de manipuler Hollande qu’Aubry n’y change rien.

  4. Bonjour Duong, ravi de te revoir (même si en l’occurrence nous ne sommes pas d’accord).

    « vous faites tout pour que les gens votent contre leurs convictions »
    En l’occurrence, il est difficile de trouver beaucoup d’écart idéologique entre Aubry et Hollande, et dans ce sens, le fait d’appeler à voter pour l’un plutôt que l’autre pour des raisons d’amplitude de score n’est pas exactement appeler à voter contre ses convictions.

    La primaire a il me semble 2 dimensions : une dimension liée au choix idéologique (là c’est plié, ce sera plutôt socdem que marxiste ou libéral) et une liée aux messages envoyés à la droite. C’est pour cela que plus le score de celui qui arrivera en tête sera fort, et plus la droite sera placée face à ses échecs. Et ce message ne sera pas envoyé par le PS, mais près de 2 millions de personnes.

  5. Et j’ajouterai pour ce qui est de gouverner, qu’il me semble qu’Hollande a une qualité particulière en ce qui concerne sa capacité à travailler en équipe. Sa façon de gouverner dépendra donc grandement de la qualité de l’équipe.

  6. duong on said:

    OK Bloggy merci pour ta réponse très aimable à mon agressivité (triste), et bravo pour votre résultat, mais je continue de penser que la manière dont on a voulu faire de ce second tour un plébiscite « il faut donner un écart maximal au candidat en tête » n’est pas démocratique et empêche les gens de voter en leur âme et conscience. Et je ne suis pas non plus persuadé qu’elle soit plus efficace vis-à-vis de la présidentielle, que cette dimension « message à la droite » soit importante : tout ça sera oublié quand on arrivera à la présidentielle (enre les 60% de Royal et la suite, de l’eau a coulé sous les ponts …)
    Ceci dit, en creux, c’est mon prob avec l’élection présidentielle qui se dessine : je n’ai jamais compris les gens qui disent « untel fait plus président car plus rassembleur, un autre fait plus premier ministre car maîtrise les sujets ».
    Si le but est d’élire un « rassembleur », alors effectivement il faut quelqu’un qui ne dit rien de précis, que des belles paroles pour plaire à tout le monde, comme quand on a dit que « Chirac acquérait une stature présidentielle » quand en fait son langage devenait plus flou et son débit de parole plus lent.
    Si ça doit être ça un président, alors OK, mais à quoi ça sert ?? et si la vie politique de ce pays est basée sur une élection où on ne vote que sur des choses come ça sans avoir la possibilité de faire des choix clairs, où est la démocratie ? ce profil-là convenait bien à un président « 3e république » quand d’autres élections étaient plus importantes, mais dans la 5e république ?
    Sur le fond, tu dis qu’il n’y a pas de différence entre Aubry et Hollande ? Peut-être, mais au niveau de l’expérience, de la connaissance du concret, des compétences, Hollande m’a franchement fait peur mercredi.
    Moi j’en sais rien qui avait le plus de chances de battre Sarkozy, donc je vote sur une seule chose : qui selon moi serait le meilleur président, je croyais bêtement que c’était ça que démocratiquement on me demandait.
    Et son contrat de génération, j’espère bien qu’il va le remiser au placard car c’est une énorme bêtise : une belle idée, un beau slogan, quoi, où on semble réconcilier jeunesse et vieillesse dans un slogan, mais en pratique c’est juste 12 milliards dépensés pour RIEN.
    Ceci dit, voilà, je t’ai dit ce que j’avais sur le coeur, ça me soulage, j’espère que vous n’avez pas fait d’erreur (bon au moins Hollande ne me semble pas aussi mauvais que Royal), mais de toute façon moi je ne suis plus inscrit au PS (je l’ai été peu de temps en fait) et bien loin de tout ça et donc je serai hors campagne (j’aurais pu être motivé si ça avait été Aubry …).
    Donc surtout bon courage à vous qui vous engagez concrètement et y mettez votre énergie. Merci Bloggy 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Submitted in: Actualités, Elections, François Hollande, Info politique, Personnalités, politique, Primaires 2011 | Étiquettes :