Retour sur le rendez-vous de la semaine politique

Lis moi avec webReader

Francois-HollandeL’actualité cette semaine c’était naturellement l’intervention du chef de l’État à la télévision.

La prestation a été très bien préparée et exécutée, on n’en attendait pas moins de François Hollande. Cette intervention était manifestement vue comme une sorte de rapport d’étape, très factuelle et sans artifice de séduction. Le président m’a semblé particulièrement conscient du fait que quoi qu’il fasse, tant que sa politique n’aura pas donné les premiers résultats positifs, les Français ne lui accorderont aucun satisfecit. Et comment leur en vouloir d’ailleurs ?

Dans ce « rapport d’étape », François Hollande a voulu insister sur les éléments structurels mis en place (il est loin le temps de la politique des coups médiatiques sans lendemain du précédent gouvernement) :

  • la banque publique d’investissement «pour apporter des fonds propres aux entreprises»,
  • un effort de 10 milliards d’euros pour les grandes entreprises,
  • l’accord pour la sécurisation de l’emploi,
  • les contrats de génération,
  • les emplois d’avenir.

Il aurait pu également ajouter les mesures de « colmatage » de la coque du bateau France qui prenait financièrement l’eau de toutes parts lorsque les Français nous ont donné leur confiance en 2012.

Manque-t-il quelque chose ? A mon sens oui. Un vrai travail courageux a été fait (on ne nous a pas épargné les mesures impopulaires !), un travail sérieux et rigoureux. Mais au-delà du nécessaire, du réaliste, du classique, il manque il me semble un élan supplémentaire,  une ouverture vers des pistes résolument novatrices. Nous sommes à la fois dans une crise sans précédent depuis celle des années 30 et dans une exceptionnelle période de ruptures (climatique, énergétique, démographique & numérique). Toute la compétence et les connaissances accumulées dans le monde d’avant ne suffiront probablement pas pour construire le monde d’après.

Du point de vue économique, le monde d’après sera très probablement construit par les TPE qui ne sont que très peu concernées par les emplois d’avenir, les contrats de génération, la sécurisation de l’emploi et la banque publique.

C’est pourtant là que l’on invente(ra) la façon de produire de demain, au plus près des consommateurs. Ce sont pourtant ces entreprises là qui invente(ront) les nouveaux modèles d’affaires où les frontières classiques de l’entreprise sont redéfinies, où les clients sont tout à la fois initiateurs, concepteurs et vendeurs, où les frontières géographiques lointaines sont redessinées au seuil de votre porte.

C’est pourtant là que l’on est en train de réinventer les services publiques, que l’on amplifie les moyens de la citoyenneté, que l’on réinvente les façons de mettre en œuvre l’action publique.

Alors oui, François Hollande a fait une prestation sérieuse cette semaine et nous pouvons acter de la mise en d’œuvre de décisions sérieuses et nécessaires. Mais la boîte à outils ne suffira pas et il est nécessaire d’oser tracer les contours de nouveaux modèles et d’ouvrir les espaces de liberté nécessaires à leur expérimentation d’abord, de leur généralisation ensuite. Il faut aller plus loin, plus vite, plus fort.

 

Mali : bilan d’une semaine de guerre

Lis moi avec webReader

Parmi les vœux de nouvelle année, peu de personnes attendaient l’annonce de l’intervention française au Mali, hors de ce pays tout du moins.

mali

La guerre au Mali ne fait que commencer, mais sur bien des aspects, plusieurs batailles ont d’ores et déjà été remportées.

Sur le terrain militaire tout d’abord, la vague djihadiste s’est fracassée au contact des forces françaises et le reflux est entamé. La destruction annoncée de l’État malien n’aura pas lieu, et si l’on en croit les témoignages des réfugiés ou libérés, les troupes de libération sont attendues avec ferveur.

Sur le terrain médiatique ensuite. Après la tentative de destruction de la part des forces djihadistes à l’encontre d’un petit état qui ne demandait rien à personne, il va être difficile aux idéologues islamistes de faire croire au monde qu’ils sont le bien en lutte contre le mal. Justice expéditive, exactions en tous genre contre les civils, destruction du patrimoine historique des populations conquises, trafics cyniques et mercantiles, tentative de destruction d’un peuple qui ne demande rien d’autre que de vivre en paix, les barbus du désert portent toutes les marques de ce que peut produire de pire l’humanité. A contrario, la France dénoncée par ces djihadistes comme l’oppresseur décadent montre son visage de défenseur des peuples opprimés et du droit international. J’aime ce visage en accord avec ce que je ressens de mon pays !

Sur le terrain politique enfin. Certains en France se plaignent de « l’isolement de la France » qui aux côtés de l’armée malienne a pris la tête de la lutte contre les djihadistes. Certains autres se hasardent sur le chemin de la dénonciation d’un retour supposé de la françafrique. Pauvres critiques en vérité ! Se retrouver en première ligne d’un combat pour la liberté est de tout temps la marque et l’honneur de la France. Enfin nous renouons avec le leadership sur ce qui, aux yeux du monde, fait la grandeur de notre pays. Quant à la françafrique, il faut vraiment n’avoir rien à dire pour sortir cela : on ne trouvera pas au Mali les milliards de Bongo !

François Hollande, le grand méchant mou capitaine de pédalo a pris une décision forte et courageuse, une décision en phase avec nos valeurs et nos principes. Il a fait son travail de président et il l’a bien fait. La France a de nouveau un vrai président. La France est de retour.

Liberté de gourance

Lis moi avec webReader

Je craints fort que la plume qui a écrit le discours de François Hollande pour le congrès des Maires de France ne se soit emmêlé les touches du clavier entre la déclaration Dignitatis Humanae de Vatican II et les textes fondateurs de la République.

Tout d’abord, le laïc, du point de vue de la République, n’est pas le non-religieux, mais simplement celui ou celle qui exerce sa citoyenneté en faisant abstraction de ses convictions philosophiques et religieuses, les siennes et surtout celles des autres.

Que Vatican II ait reconnu la liberté de conscience des laïcs est fort aimable de la part de la papauté, mais la laïcité n’est pas le symétrique de la religiosité.

La République n’a pas à accepter ou réfuter la religion et ses obligations.

Elle n’a pas à imposer ou réfuter une liberté de conviction.

Elle ne s’intéresse qu’à l’écriture de lois démocratiquement établies et à leur application, en permettant à chacun d’avoir et d’exercer ses convictions religieuses comme il l’entend du moment qu’il respecte la loi.

De deux choses l’une :

  • soit les députés écrivent et votent la loi sur le mariage pour tous en lui donnant la définition qui est celle de la République et pas d’un groupe religieux, philosophique, ethnique, culturel ou de n’importe quelle autre nature. Dans ce cas la loi s’impose à tous et pour tous sur le territoire de la République
  • soit ils jugent une telle loi comme allant contre la volonté démocratique dont ils sont les représentants, et ils ne la votent pas.

La liberté de conscience pour un Maire dans le cas qui nous occupe se limitera donc soit à officier en personne, soit à déléguer la charge de la cérémonie à un autre élu de son conseil municipal, soit à démissionner. Je pense qu’au-delà de l’expression maladroite qui fait buzzer tout internet, c’est bien là la pensée de François Hollande.

L’idée générale de liberté de conscience dans l’application de la loi semble d’ailleurs tellement étrange que je ne vois pas bien comment elle passerait le conseil constitutionnel. Dans le cas contraire, n’importe qui pourrait objecter sa liberté de conscience pour toutes les lois qui le heurtent : voilà qui ravira les groupes anarchistes…

Le mariage est fondamental pour la République, il est nécessaire à sa survie, la question n’est pas que d’ordre privé.

La définition républicaine pourrait être (de mon point de vue) : une union entre deux personnes majeures ou émancipées, s’engageant formellement sur la durée et ayant un projet d’enfant.

En contrepartie, l’État aidera les mariés à travers des lois ad hoc et des avantages fiscaux. On notera que cette définition est suffisamment large pour y inclure naturellement les couples homosexuels et traite sans soucis les versions transsexuelles

Encore un dernier effort pour la victoire !

Lis moi avec webReader

Nous voici presqu’au terme d’une bataille qui aura duré plus d’un an. Un an d’audace et de courage qui auront permis de créer le processus des primaires et d’accoucher d’un leader autour duquel le Parti Socialiste s’est soudé.

Un an pour accoucher d’un projet qui est lui aussi porteur d’audace et de courage dans des changements tels que l’introduction d’un mécanisme encadrant les écarts salariaux, l’introduction de la laïcité dans la constitution, une réforme profonde de la gestion de la santé, une réforme attendue depuis si longtemps avec l’extension du cadre du mariage, l’espoir de retisser un lien entre les générations avec le contrat intergénérationnel, une nouvelle réflexion sur nos équilibres énergétiques et tant de choses encore.

Plus que quelques jours, quelques heures avant de pouvoir en finir avec 10 années qui ont dégradé la France à un point inimaginable. En 2002 la gauche avait fait une grave erreur en ne soutenant pas assez Lionel Jospin, une grave erreur en pensant que d’autres iraient voter et que cela suffirait. Cette fois, non seulement le peuple de gauche est prêt à aller aux urnes avec force et conviction, mais la volonté de changement, la volonté d’en finir avec un président qui n’a jamais su être à la hauteur va bien au-delà de la gauche. Les centristes ne se reconnaissent ni dans le bilan de l’UMP, ni dans sa dérive désespérée vers l’extrême droite et la droite modérée se montre plus que troublée à l’idée d’une alliance contre nature qui se cache de plus en plus mal.

Il est temps de redonner à la France le visage lumineux de la fierté et de la confiance en ses forces et ses valeurs.

Brève de campagne présidentielle 2012 : l’agenda du milieu de semaine

Lis moi avec webReader

Deux événements à ne pas manquer cette semaine, le débat télévisé ce mercredi soir et pour l’Iroise, la réunion publique animée jeudi à 20h30 par François Cuillandre maire de Brest.

Le débat : tous les arguments pour convaincre votre entourage

« 60 000 postes ? Mais comment va t-il les financer ? Et la dette ? Alors, il veut supprimer le quotient familial ? » À quelques jours du 6 mai, tous les arguments pour expliquer les propositions de François Hollande à vos proches.

Le débat : tous les arguments pour convaincre votre entourage

La réunion de Lampaul-Plouarel :

 

 

Même la BCE désavoue Nicolas Sarkozy

Lis moi avec webReader

Quand cela ne veut pas, cela ne veut pas !

Lorsque François Hollande avait introduit l’idée d’accompagner le traité européen sur la dette d’une nouvelle négociation sur un volet croissance, l’UMP était monté à l’assaut en clamant à qui voulait l’entendre que François Hollande était vraiment irresponsable de vouloir renégocier ce traité.

Nicolas Sarkozy avait même appelé au secours Angela Merkel pour nous en convaincre :


Merkel/Sarkozy : renégociation du traité si… par lemondefr

Impossible et irresponsable donc il y a deux mois, jusqu’à hier où le patron de la BCE Mario Draghi a lui admis sans ambages que oui, un traité incluant des objectifs et des mécanismes de croissance devait effectivement être ajouté au traité initial sur la rigueur budgétaire, que sinon nous allions à la faillite.

 

Une fois encore nous pouvons voir où est l’erreur, l’incompétence, une fois encore nous comprenons que la situation catastrophique actuelle ne résulte pas du hasard, mais bien de l’incurie du gouvernement Sarkofillon.

Plus qu’une grosse semaine avant de pouvoir en finir !

Brève de campagne présidentielle : François Hollande à Vincennes

Lis moi avec webReader

Dimanche, il y avait foule sur l’eslanade du château de Vincennes !



Discours de F. Hollande à Paris-Vincennes par francoishollande


François Hollande, 3 mn avant d’entrer en scène… par francoishollande


Réactions à l’issue du rassemblement de… par PartiSocialiste

Brêves de campagne présidentielle 2012

Lis moi avec webReader

Deux petites nouvelles dans la campagne présidentielle. Tout d’abord, François Hollande a confirmé hier à Boulogne-sur-mer la création d’un ministère de la mer :

« Demain si je deviens le prochain président de la République, dans le gouvernement que je composerai, il y aura un ministre de la Mer ».

Ce ministère aura en charge le développement de toutes les activités maritimes : pêche, tourisme ou transports, (j’y mettrais personnellement aussi l’énergie…).

La France est la deuxième puissance maritime du monde, a-t-il souligné, et représente près d’un million d’emplois en France.

Voilà qui tranche avec la détestation qu’affiche Nicolas Sarkozy pour les cartes marines et les Bretons

Autre élément, j’étais hier soir à une réunion publique avec Patricia Adam et Jean-Jacques Urvoas sur la sécurité. Loin de la caricature dans laquelle se complaisent nos adversaires, le parti socialiste a fait un réel travail sur lui-même et a largement évolué en matière de sécurité et défend aujourd’hui une vision de la politique de sécurité capable de créer un tout cohérent entre éducation, prévention, répression et réinsertion. La droite est responsable de la disparition de la police proche des citoyens et de l’affaiblissement dramatique de la justice. Ils n’ont su que diminuer les effectifs, voter à tour de bras des lois incohérentes, inconsistantes et pour un bon nombre inapplicables, construire à tour de bras des prisons dont les seuls à en tirer des bénéfices sont les gestionnaires privés, pas la société.

Brêve de campagne présidentielle : la semaine de François Hollande

Lis moi avec webReader

 

 

18 Mars

Retrouvez l’agenda du candidat pour la semaine
prochaine

>> Consulter l’agenda

facebook twitter

NOUVEAU : « Hollande Replay », le portail des meilleures
vidéos de la campagne

>> Voir les vidéos d’Hollande Replay

facebook twitter

Une « Risposte party », qu’est-ce que c’est ?

>> En savoir plus

facebook twitter

Rythmes scolaires, devoirs, profs, notes… ce qui a
été dit aux parents d’élèves

>> Les annonces de François Hollande

facebook twitter

Ce que propose François Hollande aux habitants des
banlieues

>> Lire ses propositions

facebook twitter

La semaine en photos : les meilleurs moments

>> Voir les photos

facebook twitter

Retrouvez François Hollande sur : facebook twitter
Je souhaite participer à la campagne de François Hollande