Brest rural : « Marguerite Lamour au ras des pâquerettes »

Lis moi avec webReader


Jean-Luc Bleunven – Le soutien du jour… par jeanlucbleunven2012

Législatives de Brest rural : fin de premier tour en fanfare pour Jean-Luc Bleunven

Lis moi avec webReader

L’échéance du premier tour de la campagne législative est maintenant tout proche, et le moins que l’on puisse dire c’est que le soutien que nous avons ressenti sur les marchés s’est mué en enthousiasme hier soir à Saint-Renan : encore un peu et il aurait fallu pousser les murs comme vous pouvez en juger sur les photos de la réunion.

 

Autre motif de satisfaction, même si la campagne a été un peu compliquée à mener à gauche à cause du contexte de l’accord sur les désaccords et le nombre des candidats, cela n’a pas dérapé et l’esprit de responsabilité a prévalu aussi bien chez Magali Deval que pour Jean-Luc Bleunven, ce qui nous permet d’aborder le second tour avec sérénité quel que soit le résultat du premier.

NB : pour des raisons de respect de la loi électorale, je ferme la possibilité de poster des commentaires sans contrôle jusqu’à lundi.

Bon vote !

Duflot s’échoue sur l’écueil du cannabis

Lis moi avec webReader

Cécile Duflot a fait hier une déclaration très mal à propos sur la légalisation du cannabis. Pour mémoire, alors que la ligne politique affichée clairement par le gouvernement Ayrault est de ne pas légaliser la consommation et la vente de cannabis, alors que Duflot a comme les autres membres du gouvernement signé une charte de déontologie et de bonne conduite, elle n’a pas hésité à quelques jours de la campagne à se lancer dans une polémique qui ne peut qu’embarrasser nos électeurs et candidats.

Cette sortie de la ministre-candidate écologiste ne nous étonne pas et elle illustre de façon éclatante pourquoi les militants socialistes d’Iroise ont refusé, au nom de la cohérence idéologique et de la réalité locale, leur soutien à la candidature de Magali Deval imposée par l’accord des appareils EELV et PS. Nous l’avons dit et écrit, sur un certain nombre de lois, les député(e)s EELV ne soutiendront pas le gouvernement et nous ne pourront pas mener totalement la politique pour laquelle François Hollande a été élu.

Le sujet du cannabis et de façon générale de ce que j’appelle les « drogues sociales », est un vrai sujet autant qu’un vrai problème. C’est aussi un marqueur de l’échec de 10 ans de politiques UMP. Mais nous avons élu en mai un président qui a donné un cap et des priorités. Chaque sujet doit et sera traité en fonction de ces priorités et pas de l’humeur d’une ministre qui doit se mettre au service du gouvernement auquel elle a l’honneur de participer.

Appel des secrétaires, des cadres locaux du PS et des militants socialistes de la troisième circonscription

Lis moi avec webReader

Sur la 3ème circonscription dite de Brest Rural, Jean-Luc BLEUNVEN, candidat divers gauche bien que ne bénéficiant pas du soutien officiel du PS, est soutenu par de nombreux maires, conseillers généraux ou  municipaux adhérents au parti, qui se sont rangés dans son équipe de campagne.

 

De plus près de 80% des militants et sympathisants proches du P.S soutiennent la candidature de Jean-Luc BLEUNVEN comme député sur notre circonscription. C’est un choix individuel qu’ils assument pour que Brest Rural soit gagnée par un candidat qui adhèrera à  la majorité indispensable à François HOLLANDE pour le changement annoncé et déjà initié ces dernières semaines.

 

Il en va de l’histoire de notre territoire, de nos valeurs et de notre République.

 

Nous appelons donc toutes les électrices et tous les électeurs qui ont permis l’élection de François HOLLANDE à voter utile dès le 10 juin pour assurer la victoire d’un véritable député de gauche qui soutiendra la politique du gouvernement AYRAULT.

 

Dès le 1er tour, le 10 juin, votez BLEUNVEN !

 

Natacha Tessier, secrétaire de la section Iroise
Jean-Michel Le Bihan, secrétaire de section adjoint de l’Iroise
Gilles Jan, Trésorier de la section Iroise
François Bervas, référent sur Saint Renan
Chantal Quentel, trésorière adjointe et référent sur Trébabu et Le Conquet
Philippe Ris, référent sur Plougonvelin
Loïc Le Menedeu, secrétaire de section de Plabennec et mandataire du candidat
André Jugan, ex- délégué de la 3è circonscription
Marie Hélène Thomas, trésorière de la section de Ploudalmézeau.
Anne-Marie Kermorgant, référent de Ploudalmézeau.

Législative sur Brest Rural : la semaine de Jean-Luc Bleunven

Lis moi avec webReader

 

La campagne officielle ne débutera que lundi, mais notre candidat divers gauche Jean-Luc Bleunven a déjà troqué ses bottes d’agriculteur pour ses baskets de marathonien en campagne électorale.

 

Le résumé de la semaine en images :

  • Participation de J-L Bleunven à Ar Redadeg (Course de relais pour la transmission de la langue bretonne)

 

  • Présentation d’Elyane Pallier qui sera la suppléante de Jean-Luc Bleunven pour ces législatives en Iroise.

 

  • Première réunion publique à Plouzané.

Vous avez sans doute également vu les premières affiches de campagne apposées dans les diverses communes de la troisième circonscription du Finistère.

L’équipe de campagne de Jean-Luc est désormais sur le pont pour faire gagner la gauche dans notre circonscription qui est restée trop longtemps aux mains d’une droite qui en dix ans a mené le pays dans la situation catastrophique que nous connaissons actuellement.

Les candidats sont désormais tous connus et de tous ces candidats, Jean-Luc Bleunven est celui qui est à la fois le mieux ancré localement à gauche et celui dont on peut être certain qu’il soutiendra et votera toutes les lois du gouvernement Ayrault, sur tous les sujets y compris agricoles, énergétiques, militaires et internationaux. C’est pour cela qu’il a reçu un très large soutien des militants et des élus de gauche, y compris EELV et PS.

 

 

Brèves de campagne législative sur Brest rural : Elyane Palier suppléante de Jean-Luc Bleunven

Lis moi avec webReader

La suppléante de Jean-Luc Bleunven pour les législatives en Iroise est désormais connue, il s’agit d’Elyane Palier, 56 ans, mariée et mère de trois enfants. Elle est conseillère municipale d’opposition sur la commune de Locmaria-Plouzané, et responsable du centre social de Kerangoff.

Autres nouvelles de la circonscription :

  • la candidate radical de gauche est connue, il s’agit de Christiane Migot
  • et la candidate EELV M. Deval a fait savoir sur le canal numérique de La Gauche en Iroise : Parlons ! qu’elle se désisterait au deuxième tour pour le candidat de gauche arrivé en tête si le cas se présentait :

Eelv Abers-Iroise Si Magali Deval appelle tous les candidats de gauche à se rassembler au second tour c’est évidemment qu’elle soutiendra le(a) candidat(e) arrivé(e) en tête lors du premier tour.

Certains dans la nouvelle opposition auraient aimé présenter les différentes candidatures de gauche comme un signe de division, à l’évidence si tous les candidats de gauche se réunissent derrière celui ou celle qui arrivera en tête du premier tour, nous avons au contraire en Iroise l’exemple d’une pluralité au service de la démocratie alliée  à un soucis de responsabilité et d’efficacité politique au second tour.

Je m’en réjouis et je suis sûr de ne pas être pas le seul !

Vous pouvez suivre les débats sur le réseau numérique de la gauche en Iroise, le changement c’est maintenant, rejoignez-nous :

 

 

 

Brève de campagne législative : AG de la 3ème circonscription

Lis moi avec webReader

Hier soir s’est tenu une assemblée générale de la 3ème circonscription. Il y a eu deux temps très différents pendant cette assemblée générale qui n’avait pas vocation à décider de quoi que ce soit  puisque les décisions collectives ont été déjà prises à l’automne dernier.

Pour mémoire, les militants de la circonscription de Brest rural ont clairement dit à l’époque, à une très large majorité, qu’ils acceptaient de facto « l’accord sur les désaccords », mais qu’ils ne s’engageraient pas collectivement aux côtés de Magali Deval dans la campagne, qu’ils ne présenteraient pas de candidature PS dissidente, et qu’ils ne présenteraient pas de suppléant PS auprès de la candidate EELV, chacun étant libre de s’engager à titre personnel dans la campagne de son choix du moment qu’il le faisait dans des limites compatibles avec nos valeurs, l’accord national, le vote local, et un dernier impératif qui était de faire élire François Hollande et pour les législatives, de contribuer à la création d’une majorité au parlement.

Dans un premier temps, même si les échanges ont été fermes du point de vue des différentes orientations, il s’est dégagé une réelle volonté d’acter des deux campagnes qui s’ouvraient pour Jean-Luc Bleunven et Magali Deval, et de mener ces campagnes dans un esprit de respect mutuel.

Jean-Luc Bleuven a par ailleurs fait passer le message (il n’était pas présent) qu’il se désisterait sans aucune hésitation pour le ou la candidate de gauche qui arriverait en tête du premier tour au cas où cela ne serait pas lui. Je ne connais pas à ce jour la position de M. Deval, de B. Seys ou de la probable candidate radicale de gauche.

Nous aurions pu en rester là si en toute fin d’AG, Pierre Karleskind n’avait pas pris la parole et à contre-courant de la réunion, n’avait pas annoncé qu’il se présentait comme suppléant auprès de M. Deval. Cela m’a laissé le goût d’un étrange décalage d’une position d’appareil contre une réalité de militantisme local. Le choix de P. Karleskind lui appartient, mais son expression n’a pas été très heureuse, j’en veux pour preuve la position d’André Jugan sur le blog de P.K. aujourd’hui :

C’est sans doute parce que tu es jeune que tu méconnais le travail de fond réalisé par les plus anciens, y compris celui qui t’a permis d’être élu régional ! Moi c’est à eux que j’ai pensé dimanche soir! Et je me suis dit que je ne m’étais pas trompé depuis plus d’un an quand je disais que cette circonscription était gagnable par la « GAUCHE » alors que vous l’aviez sacrifiée sans penser aux militants de toujours.
Et j’ai pensé à ma lettre de démission du rôle de délégué restée dans les cartons de la Fédé mais dont je souhaite que tous les adhérents de la 3e soient destinataires. C’est pourquoi je la mets en fin de commentaire afin que celles et ceux qui lisent ton blog en soient informés car j’ai rencontré hier soir des militants qui découvraient le problème jamais abordé ou au mieux éludé en réunion de ta section.
Pierre les électeurs de la 3e savent lire et ne votent pas seulement en lisant les images et donc le logo du PS!
On ne va pas se battre et se déchirer devant les électeurs qui veulent une victoire de la « GAUCHE » dans sa diversité et donc la donc la victoire d’un « DIVERS GAUCHE » membre de l’U.E S.R , ce que ne serait pas la candidate EE.LV.
Et ni les menaces déguisées ni les accusations de responsabilités en cas de dé faîte de la gauche ne nous feront changer de cap.
J’espère que tu as compris que ton intervention comme celles de tes copains n’ont fait qu’accentuer la volonté des adhérents de faire gagner J.L BLEUNVEN. qui a déjà pris l’engagement d’un désistement républicain à l’issue du premier tour. Oui il est de gauche, cette gauche qui existe sur la circonscription en dehors de toutes les étiquettes et de tous les logos!

DEMISSION du DELEGUE de la 3e CIRCONSCRIPTION
Adressée au Premier Fédéral
Et aux membres du secrétariat fédéral et du Conseil Fédéral
.

Chers amis, chers camarades

En cette période troublée, provoquée par un accord imposé par le national, sans concertation ni consultation des adhérents, sans véritable discussion mais entériné par un vote en Conseil Fédéral que je considère manipulé, je veux vous dire le fond de ma pensée.
Ma conception de la politique n’est pas celle de la compromission ni du maquignonnage.
J’ai adhéré à un parti se réclamant de la démocratie et du respect des adhérents mais qui, finalement, n’en tient aucun compte.
Cet « accord des désaccords » était sur les rails depuis plusieurs mois et sans doute était-il déjà pratiquement signé quand nous en avons eu connaissance.
Pierre Karleskind, dès le mois de mai ou juin me disait d’ailleurs: c’est ça ou un chèque donné aux Verts !!!
Il fallait sauver le parti des Verts de la faillite et, pour cela, il fallait leur donner les moyens de survivre à travers des circonscriptions qui leur permettront de recevoir des financements tout au long de la prochaine mandature, qu’ils les emportent ou finissent dans les conditions de la règle de financement des partis politiques dont voici un extrait :

« Les élections législatives servent certes à désigner les députés qui siègeront à l’assemblée nationale mais elles permettent également de financer en partie les partis politiques. A chaque siège de député correspond une somme gagnée par son parti politique (44.000 Euros en 2007). D’autre part si un parti politique présente au moins 50 candidats dans autant de circonscriptions et qu’il réalise au minimum un score de 1% des voix, chaque voix lui rapporte 1,63 euros par an pendant la durée du mandat (5 ans sauf en cas de dissolution de l’assemblée »

Faut-il une Explication plus claire de l’accord des désaccords ?

Vous avez là le fond de cet « accord » mais, en même temps, les raisons intolérables du sacrifice du travail des militants qui avaient le sentiment et la fierté d’avoir fait progresser le P.S sur ce territoire depuis des décennies.

Si encore on était certains de la loyauté des Verts vis-à-vis du Président que j’appelle de mes vœux et pour lequel je ferai campagne : François HOLLANDE.
Mais non !
Vous aurez un candidat EE.LV qui va faire une campagne présidentielle différente et en opposition à celle du P.S.
Puis vous irez soutenir ce même candidat EE.LV lors de la campagne des législatives alors qu’il aura qui aura fait une campagne présidentielle différente ?
Cela dépasse mon entendement et les limites de ce que je peux accepter.
C’est pourquoi, je vous informe de ma décision de démissionner du rôle de Délégué de la Troisième circonscription.
Personne n’est indispensable et je suis sur que vous trouverez quelqu’un sachant rester à sa place et qui travaillera en bon petit soldat : Aux ordres du supposé collectif quand la décision n’a même pas été discutée !
Pour ma part je soutiendrai un(e) candidat(e) divers gauche, adhérent si possible à l’U.E.S.R et faisant campagne pour les mêmes valeurs et sur les mêmes bases que François Hollande.
Tout simplement un candidat fiable et qui partira pour gagner.
Pas un candidat dont le seul objectif est de perdre avec le plus petit écart possible !
Vous avez bien lu, ce sont les paroles prononcées par des « socialistes » prêts à soutenir le candidat vert.
Et si vous estimez que je ne suis plus dans les lignes vous m’exclurez !

Je vous souhaite bon courage !

André JUGAN

J’espère à titre personnel que l’esprit de la première partie de la réunion d’hier soir primera, pas l’écart de la seconde partie.

((( http://wordpress.bloggy-bag.fr/2012/05/11/breve-de-campagne-legislatives-ag-de-la-3eme-circonscription/ )))

Mon engagement pour les législatives en Iroise

Lis moi avec webReader

Avec la présidentielle, nous avons franchi victorieusement la première étape de la reconstruction de la France après les 10 années de gouvernement UMP. Cette victoire ne sera complète et n’aura de sens que si elle est suivie d’une victoire aux élections législatives permettant de dégager une majorité forte et cohérente. Rappelons d’ailleurs qu’un certain nombre des propositions de notre programme nécessite une majorité des 2/3 du congrès, et pas seulement une majorité simple.

En ce qui concerne la troisième circonscription du Finistère, les résultats obtenus à la présidentielle vont dans le sens de ce que nous annoncions : la circonscription est gagnable par la gauche. Je ne prendrai pour l’illustrer que l’exemple de Plougonvelin : ma commune jusqu’ici était nettement acquise à la droite, pourtant dimanche elle n’a donné qu’une avance de 2 voix à Nicolas Sarkozy. Ces deux voix sont pour moi le symbole du peu d’espace qu’il nous reste à franchir pour gagner.

Notre circonscription de Brest rural a été depuis plusieurs mois l’objet d’âpres échanges autour de l’accord EELV-PS qui nous contraint à une candidature unique EELV à la législative en dépit de l’absence rationnelle de possibilité de victoire. Les raisons des difficultés de l’application locale de cet accord sont multiples :

  • le non-respect des statuts du PS et comme ces derniers le prévoient, la consultation et avis des adhérents. Jamais il n’y a eu de consultation ni d’explication car le jour où cette explication devait être donnée par le premier fédéral à Plouzané la réunion a été annulée pour faire voter le conseil fédéral dans l’urgence.
  • la non-participation d’EELV aux primaires de la gauche qui ont rencontré un fort engouement dans notre circonscription
  • la non-prise en compte dans l’accord EELV-PS du Front de Gauche qui s’est révélé être une force incontournable pour constituer une majorité
  • l’incompatibilité idéologique de certaines prises de position et idées pouvant amener à ne pas voter les lois qui en découlent
  • le malaise exprimé par les militants, aussi bien chez EELV qu’au PS
  • la faiblesse marquée de l’électorat pro-EELV dans la 3ème circonscription du Finistère avec en particulier un fort électorat affichant une position opposée aux propositions EELV.
  • la campagne présidentielle manquée d’Eva Joly
  • et tout dernièrement l’incroyable annulation de l’investiture des candidatures EELV suite à une plainte de militants EELV contre les instances de leur parti.

À l’heure où j’écris ces lignes, je ne suis pas en mesure de savoir si la candidate désignée il y a quelques semaines sera oui ou non la candidate re-désignée à l’issue du nouveau processus d’investiture. Tout ceci n’a pas de sens, nous ne pouvons pas décemment nous présenter devant les électeurs en persévérant dans une direction qui aboutit à une telle impasse qui avait d’ailleurs été identifiée comme telle dès le départ.

J’ai écrit lundi que pour espérer conclure un accord gagnant, il nous fallait du courage et de la clarté. Au regard de ce qui s’est passé jusqu’à ce jour autour de cet accord, rien n’a été clair, et je ne suis pas sûr que le courage consiste à se cacher derrière une décision nationale rejetée aussi bien à EELV qu’au PS.

Je suis un citoyen, un militant PS, mais il se trouve aussi que j’ai une troisième qualité dans cette histoire, à savoir que je suis techniquement toujours le seul et unique candidat PS légitime à l’investiture aux législatives dans la troisième circonscription du Finistère, et qu’aussi étrange que cela paraisse, cette candidature n’a ni été invalidée, ni pu être soumise au vote des militants. Je ne vais naturellement pas compliquer la situation en faisant valoir mon droit à l’investiture, mais il me paraît important de trancher, avec courage et clarté justement.

À cause du retard pris et du blocage entre l’administration du parti et les militants, il paraît impossible de désigner un candidat PS.

À cause de la situation décrite ici, il paraît impossible de continuer dans ce qui est une impasse.

La circonscription est gagnable, mais il faut un candidat de gauche déjà en lice pour gagner, et il n’en reste plus que deux parmi tous ceux qui pourraient effectivement soutenir un accord de gouvernement autour de François Hollande : Jean-Luc Bleunven et Bertrand Seys. Des deux, c’est Jean-Luc Bleunen qui affiche la plus nette proximité idéologique avec le programme du PS et qui est de plus un membre actif de l’U.E.S.R (Union des Élus Socialistes et Républicains – ce qui n’est d’ailleurs pas le cas de Magali Deval).

Ma position, qui n’engage que moi, sera donc rationnelle, claire et aussi courageuse que possible, je n’attendrai pas un n-ième rebondissement : comme un certain nombre de sympathisants, militants ou élus PS & EELV, j’apporte mon soutien plein et entier à Jean-Luc Bleunven pour qu’il arrache la troisième circonscription à la droite et aille à Paris soutenir notre futur gouvernement et défendre les intérêts des citoyens d’Iroise.

((( http://wordpress.bloggy-bag.fr/2012/05/08/mon-engagement-pour-les-legislatives/   )))

 

En avril ne te découvre pas d’un fil !

Lis moi avec webReader

Les tuyaux internet de l’Iroise (qui seront bientôt en très haut débit grâce aux élus socialistes) frétillent ce matin d’une nouvelle étonnante : Marc Coatanéa, le premier fédéral PS du Finistère se serait porté candidat comme suppléant de Magali Deval, candidate EELV.

La nouvelle a été publiée sur le site de Brest Ou Vert (avant d’être supprimée), mais est reprise par le très sérieux Télégramme :

Brest-Rural Marc Coatanéa (secrétaire fédéral PS) suppléant de Magali Deval (EELV)*

1 avril 2012

Pour apaiser les tensions entre les deux partis, suite à la dissidence divers gauche annoncée sur Brest rural, Marc Coatanéa vient d’annoncer qu’il a accepté d’être le suppléant de Magali Deval, candidate Europe Ecologie-Les Verts. Sur cette circonscription réservée dans le cadre de l’accord contesté entre le PS et EELV, la campagne électorale a pris une tournure de foire d’empoigne. La décision de Marc Coatanéa atteindra-t-elle son but et saura-t-elle rallier les électeurs du PS à la candidature EELV ?

Je n’infirmerai ni ne confirmerai cette nouvelle car ce n’est pas à un e-militant de le faire, mais je me contenterai de rappeler la position des socialistes de la 3ème circonscription, décidée en assemblée générale. Nous désapprouvons pour les raisons déjà exposées l’accord EELV-PS, nous ne proposerons pas de candidature PS dissidente, nous ne proposerons pas un candidat PS suppléant. Cette position peut naturellement évoluer, mais si ce devait être le cas, ce ne serait pas par une annonce au petit matin du premier avril, mais après un échange politique entre les militants de la circonscription.

Il est probable également qu’elle serait communiquée par les canaux du PS ( ps29.org par exemple) et pas le site de brest ouvert.

___

(*) Il est à noter que la page du Télégramme trouvée par google est un snapshot généré par X-Ray Goggles (par jle goic semble-t-il) et pas la page originale du Télégramme.

Brève de campagne législative en Finistère : Christian Troadec prépare-t-il son désistement pour Richard Ferrand ?

Lis moi avec webReader

Ah, comme la vie politique est source d’étonnement !

Les électeurs de la 6ème circonscription du Finistère ont dû être fort étonnés de voir cette affiche électorale où Christian Troadec s’affiche aux côtés de François Hollande. Moi-même, j’ai été fort surpris et je me suis demandé si François Hollande s’était désisté dernièrement au profit d’Eva Joly et d’EELV. Que nenni, me voilà soulagé.

Mais alors, si François Hollande n’a pas pris sa carte à EELV, c’est sans doute qu’à l’inverse, Christian Troadec opère un rapprochement serré avec le PS, et en premier lieu avec Richard Ferrand le candidat PS aux législatives. Cela doit être cela, Christian Troadec doit être en train de préparer ses troupes : il souhaite être le suppléant de Richard Ferrand dans la 6ème.

Nous saluons cette initiative réaliste et courageuse !

J’ai bon là ?